Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,0737
    +0,0028 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 769,08
    -152,71 (-0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 392,61
    +4,45 (+0,32 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

Niger : le régime militaire ordonne l’expulsion de l’ambassadeur de France

Les militaires au pouvoir au Niger ont ordonné l'expulsion de l'ambassadeur de France. Les putschistes lui avaient donné 48 heures pour quitter le pays.  - Credit:- / AFP
Les militaires au pouvoir au Niger ont ordonné l'expulsion de l'ambassadeur de France. Les putschistes lui avaient donné 48 heures pour quitter le pays. - Credit:- / AFP

L'ambassadeur de France au Niger est prié de quitter le pays, les putschistes ayant mis fin à son immunité diplomatique. Dans un courrier adressé à Paris, consulté jeudi 31 août, les militaires ont en effet ordonné son expulsion de Niamey. Cela fait suite à l'expiration d'un ultimatum adressé à Sylvain Itté, le diplomate nommé à l'ambassade de France au Niger. Les militaires, au pouvoir depuis plus d'un mois, ont « instruit les services de police ». L'expulsion de l'ambassadeur est donc actée. Vendredi 25 août, les militaires au pouvoir avaient donné 48 heures au diplomate français pour quitter le territoire, ce que l'Élysée avait refusé.

Selon cette lettre du ministère des Affaires étrangères datée de mardi, l'ambassadeur Sylvain Itté « ne jouit plus de privilèges et immunités attachés à son statut de membre du personnel diplomatique de l'ambassade de France ».

Cartes diplomatiques et visas annulés

Ses « cartes diplomatiques et visas » ainsi que ceux des membres de sa famille « sont annulés », précise la lettre, ajoutant que les services de police nigériens « sont instruits afin de procéder à l'expulsion » de Sylvain Itté.

PUBLICITÉ

À l'expiration de ce délai, Sylvain Itté, dont Emmanuel Macron a salué mardi le travail, se trouvait toujours en poste à Niamey.

À LIRE AUSSINiger, Gabon : « La France n'a pas vu l'Afrique se mondialiser »Jeudi 30 août, le porte-parole de l'état-major français, le colonel Pierre Gaudillière, a prévenu que « les forces militaires françaises s [...] Lire la suite