La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -2,20 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    30 231,36
    +1 256,09 (+4,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -0,32 (-0,61 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -137,37 (-0,99 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,12 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +76,96 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3589
    -0,0102 (-0,74 %)
     

Nicolas Sarkozy très proche des filles de Jacques Martin : pourquoi ses fils l'ont mal vécu

·1 min de lecture

Avec Judith et Jeanne-Marie Martin, Nicolas Sarkozy n’a aucun lien de sang. Les deux femmes, âgées de 36 et 33 ans, étaient simplement les filles de son ancienne épouse, Cécilia Attias, et de l'animateur Jacques Martin. Pourtant, l’ancien président de la République les a toujours aimées et chéries. À tel point que l’homme politique pensait les adopter. C’est en tout cas ce que relate Catherine Nay dans son ouvrage L’impétueux, paru en 2012. “Maintes fois, lors de ses allées et venues entre New York et Paris, de juillet 2005 à avril 2006, Cécilia lui avait reproché de ne pas les avoir traitées comme des Sarkozy”, a expliqué la biographe. Avant de poursuivre : “Il lui avait proposé de les adopter, même si leur père vivait encore… Ce que ses fils à lui n’avaient guère apprécié.”

Les deux fils de Nicolas Sarkozy, Pierre et Jean, ne supportaient pas leur relation complice et fusionnelle. Le cadet pensait d’ailleurs que leur père finirait véritablement par lancer les démarches d’adoption. Notamment le 6 mai 2007, le jour de l’élection présidentielle. “En le voyant le 6 mai aller voter avec elles, Jean Sarkozy crut que, cette fois, cela se ferait. Qu’il allait les légitimer, a affirmé Catherine Nay. Son père, il est vrai, n’avait cessé de multiplier les gestes envers elles”. Comme l’achat d’un appartement à l’aînée de son épouse, Judith.

Avant de vouloir adopter les filles de Jacques Martin, Nicolas Sarkozy lui a d’abord volé sa femme, Cécilia. Dans son ouvrage On dégoupille, sorti en (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Intolérable" : Coralie Dubost au secours d'un photographe victime de violences policières
Elsa Lunghini fière de son fils : cette touchante vidéo en pleine pandémie
Jean-Pierre Pernaut droit dans ses bottes : il dénonce une absurdité
Mort d'Anne Sylvestre : le lourd secret de famille qu'elle a longtemps caché
Le prince Harry brise le silence après la fausse couche de Meghan Markle