La bourse ferme dans 3 h 55 min
  • CAC 40

    7 023,82
    +158,04 (+2,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 238,56
    +101,45 (+2,45 %)
     
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,1260
    -0,0027 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 784,60
    +5,10 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    45 291,55
    +1 755,74 (+4,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 317,64
    +57,48 (+4,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,56
    +2,07 (+2,98 %)
     
  • DAX

    15 697,23
    +316,44 (+2,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 317,07
    +84,79 (+1,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,3244
    -0,0017 (-0,13 %)
     

Quand Nicolas Sarkozy philosophe sur notre époque

·2 min de lecture

Invité vedette d’un déjeuner privé, Nicolas Sarkozy a, par petites touches, livré sa vision du monde. Mordant. Et lucide.

Un monde fou se presse dans les salons du Westin Paris – Vendôme. Forêt de caméras. Coups de coudes des gars du corps. Nicolas Sarkozy, invité du Chinese Business Club, excite la curiosité. Pris dans la tourmente des affaires judiciaires, que va-t-il dire? Est-il affecté? Et que pense-t-il de cette élection présidentielle qui se profile?

Des affaires il ne sera pas question. Juste une allusion. Répondant à une question sur le climat des affaires avec les Chinois, il répond franchement: "Oui, clairement, on a des différents sur les droits de l’homme…" Silence appuyé… "Encore que, en France, les droits de l’Homme… je pourrais vous donner des noms." Et de citer Saint Juste: "Prouvez votre vertu ou entrez dans les prisons."

Il pique, il cingle. Eric Zemmour gaulliste? "Pas sûr que le général de Gaulle aurait apprécié sa phrase sur Pétain et les juifs!" Il esquive, entamant une longue tirade sur le gaullisme. "C’est avant tout une question de leadership, de capacité à voir la France en grand. Pas rétrécie." Il digresse. Raconte qu’à la mort de De Gaulle il est allé déposer une rose sous l’arc de Triomphe. Il avait quatorze ans. Puis il livre l’estocade: "Quand on n’a pas beaucoup de racines, on les revendique haut et fort. Plus on est hors sol, plus on cherche à se raccrocher à une famille…". Et de conclure: "C’est quand même gonflé de se comparer au général de Gaulle." Hors micro, il confie: "Je ne l’ai jamais aimé, même comme journaliste." A propos de la présidentielle, on lui reproche de ne soutenir personne. Il pense que cela ne sert à rien. "Le leadership cela se forge dans l’épreuve". Et de plaisanter: "Je ne monte pas dans une voiture que je ne conduis pas."

"Le monde de demain ressemblera au monde d'hier"

Très en forme, tantôt grave, tantôt cabotin, il improvise, livre sa philosophie de la vie. Au risque de passer pour un vieil acariâtre, il fustige notre époque, celle des réseaux sociaux. Lui, ce qu’il aime c’est la verticalité, l’engagement, l’action. La vie, [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles