La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    51 986,24
    +167,70 (+0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3842
    +0,0058 (+0,42 %)
     

Nicolas Sarkozy condamné : cette surprenante activité qu’il a fait après le verdict

·2 min de lecture

C’est un euphémisme de dire que le verdict était très attendu. Lundi 1er mars 2021, deux mois après le procès, la cour a finalement tranché : Nicolas Sarkozy a été reconnu coupable de corruption et trafic d’influence dans l’affaire dite “des écoutes Paul Bismuth”, et condamné à une peine de trois ans d’emprisonnement, dont deux avec sursis. C’est la première fois, dans l’histoire de la Ve République, que de la prison ferme est requise contre un ancien Président. Pour son épouse, la décision a fait l’effet d’un coup de massue. Quelques minutes seulement après l’annonce du tribunal, Carla Bruni a tenu à réagir sur Instagram, dénonçant un “acharnement insensé” et une terrible “injustice”. Mais de son côté, étonnamment, Nicolas Sarkozy affirme ne pas être en colère. Au lendemain de sa condamnation, mardi 2 mars 2021, l’ancien chef de l’Etat a accepté de se confier dans les colonnes du Figaro.

Interrogé sur sa réaction après avoir été mis au courant de la décision de justice – dont il a déjà fait appel – Nicolas Sarkozy a fait une révélation pour le moins surprenante. Eh oui, loin de se morfondre, il a préféré se changer les idées… devant la télévision ! “J’ai passé la soirée avec ma famille, nous avons regardé la série The Killing”, raconte l’ex-Président à nos confrères. Une attitude plutôt déroutante, notamment car la fiction danoise (diffusée sur Arte) est loin d’être des plus joyeuses, puisqu’elle traite notamment d’assassinats dans le milieu politique. Malgré ce petit interlude familial, Nicolas Sarkozy n’a pas perdu de vue son objectif.

Résolu à laver son honneur coûte que coûte, celui qui a toujours clamé son innocence a toutefois assuré que sa colère était “passée” depuis “longtemps” : “Mais j’ai ressenti l’injustice profonde, choquante, des procédures lancées contre moi depuis dix ans. J’ai aussi conservé ma détermination pour que triomphent le droit et la justice, comme cela devrait se produire dans un État de droit. À chaque fois que ces règles sont bafouées, comme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite