La bourse ferme dans 2 h 24 min
  • CAC 40

    6 311,85
    +24,78 (+0,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 035,15
    +2,16 (+0,05 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2041
    +0,0061 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 777,20
    -3,00 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    47 029,86
    +1 850,34 (+4,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 284,14
    -107,57 (-7,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,18
    +0,05 (+0,08 %)
     
  • DAX

    15 445,05
    -14,70 (-0,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,19
    -0,34 (-0,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3959
    +0,0120 (+0,86 %)
     

Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme dans «l' Affaire des écoutes»

·1 min de lecture

Nicolas Sarkozy et « les affaires »… Un drame bourgeois à rebondissements qui ne semble décidément pas sur le point de se terminer. Il faut dire que l’ancien chef de l’État accumule jusqu’à présent une sacrée série de mises en examen et de procès. Sans compter l’Affaire Woerth-Bettencourt et celle des sondages de l’Elysée, toutes les deux classées, l’ex-compagnon de Cécilia Attias est aujourd’hui impliqué dans quatre procédures judiciaires : le financement de sa campagne présidentielle de 2007 par le régime de Mouammar Kadhafi, le « financement illégal » de ses frais de campagne couvert par la société Bygmalion, sa rémunération par la compagnie d’assurances russe Reso-Garantia et enfin « l’Affaire des écoutes » pour laquelle un jugement est attendu ce lundi 1er mars.

L’affaire remonte au mois de mars 2014. Dans le cadre de l’affaire du financement libyen de sa campagne présidentielle, les conversations de Nicolas Sarkozy et de son avocat Thierry Herzog sur téléphone mobile sont enregistrées. Afin de déjouer la surveillance de la police, l’avocat a ouvert une ligne à l’époux de Carla Bruni sous un faux-nom : Paul Bismuth. Les enquêteurs suspectent alors les deux hommes d’avoir corrompu l’avocat général Gilbert Azibert afin que ce dernier les tiennent informés de l’avancée de la procédure judiciaire dans l’affaire Woerth-Bettencourt en échange d’un poste à Monaco.

Au mois de juillet 2014, Nicolas Sarkozy est mis en examen pour « corruption active », « trafic d’influence » et « recel (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Plus belle la vie : Dounia Coesens va-t-elle faire son grand retour dans la série ?
Emilie Nef Naf critiquée pour une photo avec son mari, elle recadre un internaute
Golden Globes 2021: Emma Corrin rend hommage à Lady Diana
VIDEO Les Z'amours : une candidate très émue par la belle demande en mariage de son compagnon
Valentine Sled : comment la fille de Sophie Davant a affronté les remarques sur son statut de "fille de"