La bourse ferme dans 4 h 33 min
  • CAC 40

    6 215,92
    -80,77 (-1,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 979,29
    -40,62 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,2051
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 770,90
    +0,30 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    46 416,89
    -1 053,32 (-2,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 265,95
    -33,00 (-2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,74
    +0,36 (+0,57 %)
     
  • DAX

    15 256,24
    -112,15 (-0,73 %)
     
  • FTSE 100

    6 932,44
    -67,64 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    29 100,38
    -584,99 (-1,97 %)
     
  • HANG SENG

    29 135,73
    +29,58 (+0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,3973
    -0,0011 (-0,08 %)
     

Nicolas Sarkozy candidat en 2022 : l'ancien Président apporte une nouvelle réponse ferme

·1 min de lecture

Ce ne sera pas lui. A un peu plus d'un an de la prochaine élection présidentielle, Nicolas Sarkozy a de nouveau doucher les espoirs de ses partisans. Non, l'ancien président de la République ne compte pas se présenter en 2022. "J'avais dit que je ne serai pas candidat à l'élection présidentielle, je le maintiens", a-t-il assuré dans les colonnes du Figaro, ce mercredi 3 mars. L'époux de Carla Bruni s'est ensuite adressé à celles et ceux qui espéraient sa candidature. "Je suis très touché de leur confiance, de leur amitié, de leur affection. Je suis toujours membre de ma famille politique. Je ne l'abandonnerai pas", a-t-il ajouté. S'il a bel et bien "tourné la page de la politique active", Nicolas Sarkozy ne compte pas pour autant n'y avoir plus aucune place et promet de dire ce qu'il "pense au moment des échéances électorales, l'année prochaine".

"Je suis trop attaché à la France pour être indifférent à ce qu'il s'y passe et à la gravité de la situation", a ajouté Nicolas Sarkozy. Dans les colonnes de nos confrères, l'ex-chef de l'Etat a assuré que cette décision n'avait rien à voir avec sa condamnation dans l'affaire des écoutes à trois ans de prison, dont un avec sursis. "Mais pour moi relaxe ou pas, cela n'a rien changé politiquement, continue celui qui a fait appel de la décision. Quand j'ai dit que j'avais tourné la page, ce n'était pas en fonction de la décision de justice que j'attendais, ou parce qu'une injustice de plus aurait (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Ces nouvelles restrictions que Jean Castex va annoncer jeudi
Cécilia Attias : son message discret à son ex-mari Nicolas Sarkozy après sa condamnation
Nicolas Sarkozy condamné à de la prison ferme : Emmanuel Macron juge cette peine “d'une sévérité sans égale”
Nicolas Sarkozy : l'ancien Président explique pourquoi il a reçu le vaccin contre le Covid-19 alors qu'il n'a pas 75 ans
Un sénateur LREM poignardé par son fils