La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 467,23
    -790,02 (-2,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0018 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    24 127,85
    +15,07 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    36 783,27
    -758,64 (-2,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    992,24
    -2,50 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     

Nicolas Hulot : « Il n’y aura jamais de procès », dit son avocate

·1 min de lecture
Une enquête préliminaire a été ouverte après le reportage d'« Envoyé spécial », dans lequel plusieurs femmes accusent Nicolas Hulot de viol et agressions sexuelles.
Une enquête préliminaire a été ouverte après le reportage d'« Envoyé spécial », dans lequel plusieurs femmes accusent Nicolas Hulot de viol et agressions sexuelles.

L'onde de choc ne faiblit pas. Depuis la diffusion du reportage d?Envoyé spécial jeudi 25 novembre sur France 2, la controverse autour de Nicolas Hulot se poursuit. Plusieurs femmes, dont une mineure au moment des faits présumés, accusent l?ex-ministre de l?Environnement de viol et agressions sexuelles. Une enquête préliminaire est en cours, notamment pour statuer sur la prescription des faits. Selon Me Jacqueline Laffont, avocate de Nicolas Hulot et invitée sur BFMTV samedi 27 novembre au matin, « il n?y aura jamais de procès, donc jamais de culpabilité ».

Au cours de son interview, Me Jacqueline Laffont a insisté sur la prescription des faits et a dénoncé « un lynchage médiatique » ainsi qu?une enquête à charge de l?émission d?Élise Lucet à l?encontre de l'animateur et ancien ministre de la Transition écologique. « En quatre ans d?enquête, qu?ils n?aient pas trouvé une personne pour dire que Nicolas Hulot n?est pas capable de ces faits-là, ce n?est pas une enquête contradictoire », a-t-elle déclaré. Elle a également pointé du doigt une conversation enregistrée par Élise Lucet à l?insu de Nicolas Hulot.

« La vérité d'hier n'est pas celle d'aujourd'hui »

En considérant que la prescription des faits est actée, Me Jacqueline Laffont s?est aussi demandé : « Est-ce qu?on a le droit de détruire un homme que la loi interdit de juger ? »

Les témoignages des victimes présumées sont à analyser avec le recul que le temps impose, selon elle. « Tout cela remonte à tren [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles