Marchés français ouverture 5 h 35 min
  • Dow Jones

    35 490,69
    -266,19 (-0,74 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,84
    +0,12 (+0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 798,99
    -299,25 (-1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,1596
    -0,0011 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    25 628,74
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    50 600,82
    -2 218,68 (-4,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 405,23
    -69,10 (-4,69 %)
     
  • S&P 500

    4 551,68
    -23,11 (-0,51 %)
     

Nicolas Houzé, Galeries Lafayette: "Nous sommes des investisseurs de long terme"

·2 min de lecture

Challenges a rencontré le directeur général des Galeries Lafayette, dont la famille est aussi actionnaire de Carrefour. Il a dévoilé ses projets pour l'enseigne de grands magasins, reconnu les difficultés qui s'accumulent, et montré sa détermination à ne rien lâcher.

Il a les reins solides. Ce jeudi 9 septembre, Nicolas Houzé nous reçoit à déjeuner au 7e étage des Galeries Lafayette Haussmann, vingt-quatre heures seulement après une intervention chirurgicale à l'épaule. Alors que les questions fusent, le visage du directeur général du groupe familial se crispe parfois de douleur, mais il ne dit rien, tient bon, et prend chaque balle au bond. Carrefour, , après quatorze ans de présence? "Nous avons investi bien après, en 2014", rappelle Nicolas Houzé, dont est premier actionnaire avec 10% des parts. "Et nous sommes des investisseurs de long terme." Alors pourquoi ne pas monter encore au capital? "Ce n'est pas à l'ordre du jour." La réouverture par LVMH (actionnaire de Challenges ) en juin dernier? "On ne peut pas dire que cela nous a impactés. Ma préoccupation a d'abord été de gérer cette crise."

Les Galeries Lafayette et le BHV dans la tempête

Entre les "gilets jaunes", les grèves de transport et le Covid-19, ces dernières années n'ont laissé aucun répit au petit-fils de Ginette Moulin, nommé en 2013. Rien qu'en 2021, le navire amiral d'Haussmann a été fermé cent jours. Les touristes étrangers ont déserté les lieux, dont ils génèrent deux tiers des 2 milliards d'euros de vente. "Cet été, les clientèles européennes et nord-américaines sont revenues", positive le diplômé de et de l'Insead, "et le taux de transformation, de 20% avant la crise sanitaire, atteint désormais de 30 à 40%."

Mais de l'autre côté de la Seine, . Malgré un lifting intégral, il souffre de l'absence des visiteurs étrangers, qui représentent 15% des ventes, et surtout, des Parisiens. "Les difficultés de circulation dans le centre-ville nous pénalisent", regrette celui qui s'interroge sur l'avenir d'un grand magasin dans le quartier Rivoli rendu quasi piéton. Une revue d'actifs est en cours. Déjà, le groupe a annoncé vouloir céder onze Galeries Lafayette, à Pau, à Angers ou à Dijon, portant à 38 le total de magasins franchisés. Priorité aux 19 flag-ships, sit[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles