Marchés français ouverture 2 h 2 min

Nicolas Dupont-Aignan crie à l'injustice après son éviction de "L'Emission Politique"

Absent du programme télévisé qui verra les leaders des principaux partis politiques français s'exprimer, Nicolas Dupont-Aignan ne décolère pas. Pour lui, ce choix est à l'avantage du "système".

Challenges : Vous n'êtes pas invité de "L'Emission Politique" qui réunira sur France 2 les cinq présidents de partis politiques arrivés en tête de la dernière élection présidentielle (LREM, FN, LR, LFI, PS). Êtes-vous déçu ?

Nicolas Dupont-Aignan : Je ne suis pas déçu, je me sens victime d'une injustice. J'ai été un acteur majeur de la campagne présidentielle. Qu'est-ce qui justifie que je ne sois pas invité sur le plateau de "L'Emission Politique" ? Le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure sera là. Dans les sondages nous sommes au même niveau : 6% ou 7% selon la marge d'erreur. Quant à ma cote de popularité, elle est largement supérieure à la sienne quel que soit le baromètre choisi. Lors de la dernière élection présidentielle, j'ai devancé le candidat socialiste Benoît Hamon dans une trentaine de départements sans avoir la même force de frappe médiatique, ni la même surface financière que lui. Dans toutes les études d'opinion, je suis au coude à coude avec Laurent Wauquiez, le patron des Républicains, dont la formation est créditée de 8% d'intention de votes. "Debout La France", mon parti, fait partie des six for[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi