La bourse ferme dans 8 h 27 min
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1710
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 758,10
    +6,40 (+0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    37 464,76
    +1 281,19 (+3,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 091,13
    -11,93 (-1,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,84
    +0,86 (+1,16 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,25 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 240,06
    -8,75 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    24 208,33
    +16,17 (+0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3673
    -0,0008 (-0,06 %)
     

Nice : rétropédalage d'Estrosi sur le pass sanitaire demandé pour les enfants des centres de loisirs

·1 min de lecture

La situation se dégrade dans les Alpes-Maritimes. Vendredi 23 juillet, le taux d’incidence dans le département était passé à 255 pour 100 000 habitants, soit au-dessus du seuil d’alerte fixé à 200 par le gouvernement. Si aucune mesure n’a été prise pour le moment, sauf dans le Var par exemple, le maire de Nice, Christian Estrosi, avait décidé une nouvelle fois de durcir les mesures, rapporte Nice-Matin. Ainsi, dès mercredi 28 juillet, un pass sanitaire devait être demandé à tous les enfants qui voudront se rendre dans les centres de loisirs. Ils n’entreront que "s'ils sont munis d'un test PCR de moins de 48 heures ou, pour les plus de 12 ans, d'un certificat de vaccination", mettait en avant l'édile, qui précise que les tests salivaires seront autorisés.

Sauf que l'édile a rétropédalé samedi 24 juillet au matin, en précisant que ce qui pouvait être demandé, c'est "que l'on veuille bien se soumettre à un test salivaire pour les enfants qui viendront au centre sur plusieurs semaines d'affilées". "Nous analysons avec les infectiologues du CHU de Nice quels sont les risques que nous avons, de ne pas passer par une demande contrainte. Nous analysons au jour le jour. Le conseil va réfléchir à cette possibilité en fonction de la circulation du virus et des risques de fermetures des centres de loisirs", précise-t-il à France Bleu.

>> A lire aussi - A Nice, un label pour les commerçants vaccinés ?

Christian Estrosi avait pris ces mesures alors que dans la ville, les contaminations d'enfants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Belgique : les sinistrés des inondations désespérés face aux pillages
Les éoliennes sont-elles rentables en termes de production d’énergie ?
Le Trésor américain alerte sur un risque de défaut de paiement
Haut-Rhin : après un accident, des automobilistes s'arrêtent pour récupérer des capsules de café
New York : le revenu universel testé pendant un an

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles