La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 184,82
    -29,08 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 207,16
    -5,43 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 963,84
    -106,58 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0647
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 944,90
    +5,30 (+0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 929,09
    +33,36 (+0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    565,87
    -2,18 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,33
    +0,70 (+0,78 %)
     
  • DAX

    15 557,29
    -14,57 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,91
    +5,29 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 211,81
    -12,18 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 320,06
    -9,94 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    32 402,41
    -168,62 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 057,45
    +402,04 (+2,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,2240
    -0,0054 (-0,44 %)
     

Nice-OL: au bout de l'ennui, Lyon prend un premier point mais ne rassure pas

Lyon ne perd pas, mais ne se rassure pas pour autant. Tenue en échec (0-0) à l’Allianz Riviera par l’OGC Nice, l’équipe dirigée par Laurent Blanc n’a pas donné l’impression de progresser dans ce que son entraîneur aimerait la voir proposer.

Avec deux défaites au compteur et un seul point pris en trois matches, l’Olympique Lyonnais n’aborde pas la réception du Paris Saint-Germain le week-end prochain dans les meilleures conditions. Quant à Nice, la formation de Francesco Farioli peut une nouvelle fois regretter de ne pas avoir su accélérer pour concrétiser sa domination technique et territoriale.

Une fin de match électrique

Timide en première période, elle s’est légèrement accentuée au retour des vestiaires, sans que Lyon ne soit véritablement menacée par des occasions dangereuses. Conscient de ce que représenterait une troisième défaite d’affilée pour le club, et les conséquences que cela pourrait engendrer sur l’avenir de son entraîneur notamment, l’OL s’est surtout appliqué à bien défendre quand Nice poussait pour trouver l’ouverture. Ce qui n’est donc jamais arrivé malgré la volonté de Kephren Thuram, et le dépassement de fonctions de Dante, dont la puissante frappe a fait passer un frisson dans les travées du stade qui ne demandait qu’à s’enflammer. Ce qui fut trop peu le cas dans ce match relativement fermé et joué sur un faux rythme d’un bout à l’autre.

Une bronca s’est élevée dans les tribunes pour une potentielle faute de main qui aurait pu conduire l’arbitre à accorder un penalty à Nice. En vain, l’arbitre ayant été averti que la trajectoire du ballon avait été détournée par le pied de Tagliafico, avant de rencontrer sa main. La rencontre s'est tendue par la suite, obligeant l'arbitre à sévir, en distribuant pas moins de quatre avertissements aux Lyonnais dans le temps additionnel.

Incapable de conserver son avantage contre Lille (1-1) puis à Lorient (1-1), l’OGC Nice n’avance pas beaucoup plus que son adversaire du soir sur le plan comptable, avec un troisième match nul d’affilée, le premier sans but inscrit pour les Aiglons. Nice occupe la 13e place du championnat, juste devant le promu havrais, mais derrière le FC Metz. L’Olympique Lyonnais est avant-dernier du championnat de France.

Article original publié sur RMC Sport