La bourse est fermée

Nice : l'énorme coup de gueule d'un restaurateur contre les clients qui ne viennent pas

C’est un fléau régulièrement dénoncé par les restaurateurs. Pour eux, rien de plus agaçant que des clients qui réservent une table pour finalement ne jamais venir, le tout sans prévenir de leur absence. Ces "no show", comme ils sont appelés dans le milieu de l’hôtellerie, sont dénoncés dans une vidéo par Julien Abad, patron de l’Etable, un restaurant à Valberg, située à environ 80 kilomètres de Nice dans les Alpes-Maritimes. "C’est comme une insulte. C’est con, mais ça me fait énormément de mal", assène ce restaurateur de 33 ans dans cette vidéo devenue virale, explique Nice-Matin.

Celle-ci a été publiée sur Facebook vendredi dernier et a été partagée plusieurs milliers de fois en quelques jours. "Sur les réseaux, il y a des commentaires de coiffeurs, de fleuristes... J'ai des gens qui m'appellent de toute la France, d'autres qui passent au restaurant. Moi, je ne suis personne, j'ai fait ça comme ça, je ne pensais pas que ça prendrait cette ampleur-là. C'est un peu énorme pour mes petites épaules", glisse le restaurateur dans les colonnes du quotidien régional. Il explique pourquoi il a décidé de faire cette vidéo (qui n'est plus accessible ce 1er janvier) face à cette "hausse significative" des no show, qu’il compte par dizaines cette année dans son établissement.

>> Lire aussi - Les meilleurs restaurants du monde, selon La Liste

"Ce n'est pas une question de perte financière, mais d'éducation. Ça me fait mal au cœur", regrette-t-il. "Je m'investis, on est inscrit au Guide Michelin. C'est un irrespect total, une insulte pour les gens avec qui je travaille. Nous, on attend les clients, on refuse du monde, et ils ne viennent pas." Julien Abad ne digère pas le fait que les clients ne préviennent pas de leur absence. "Ils zappent, ils ont peut-être honte et on passe aux oubliettes", assène-t-il, encourageant les clients à appeler "même pour raconter un bobard, même dix minutes avant", histoire d’éviter de mettre les restaurateurs en difficulté.

>> Lire aussi - Un ticket-restaurant

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Carlos Ghosn : le Liban reçoit une demande d'arrestation, la France ne l'extradera pas s'il revient
Pour l'UFC Que Choisir, il est toujours très difficile de changer de banque
Avec Comet Meetings, fini les séminaires soporifiques
Paris perd 11.000 habitants par an
Malgré le 737 MAX, le nombre de morts en avion a été divisé par deux en 2019