Marchés français ouverture 4 h 41 min
  • Dow Jones

    34 299,99
    -569,38 (-1,63 %)
     
  • Nasdaq

    14 546,68
    -423,29 (-2,83 %)
     
  • Nikkei 225

    29 397,07
    -786,89 (-2,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,1690
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 262,53
    -237,86 (-0,97 %)
     
  • BTC-EUR

    35 694,19
    -994,63 (-2,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 029,54
    -27,61 (-2,61 %)
     
  • S&P 500

    4 352,63
    -90,48 (-2,04 %)
     

Nicaragua : l'UE accuse la femme et le fils du président Ortega de "violation des droits de l'homme"

·1 min de lecture

L'Union européenne ne compte pas rester insensible à la répression qui plombe le Nicaragua. L'union a sanctionné lundi un fils du président du Nicaragua Daniel Ortega, son épouse et vice-présidente Rosario Murillo ainsi que six autres dignitaires du régime pour leur responsabilité dans les "graves violations des droits de l'homme" commises dans ce pays d'Amérique centrale.

"La détention d'un septième candidat potentiel à la présidence le week-end dernier illustre tristement l'ampleur de la répression au Nicaragua et projette un sombre tableau pour les prochaines élections", souligne le communiqué de l'UE. "Les mesures restrictives s'appliquent désormais à un total de 14 personnes" interdites de séjour et de transit et dont les avoirs dans l'UE sont gelés, précise le communiqué. "Il est interdit aux citoyens et aux entreprises de l'UE de mettre des fonds à leur disposition", souligne le texte.

Le conseiller économique du président Ortega, Bayardo Arce Castano, figure également au nombre des dignitaires sanctionnés, avec le président de l'Assemblée nationale, Gustavo Eduardo Porras Cortes, la présidente de la cour suprême, Alba Luz Ramos Vanegas, la procureure générale, Ana Julia Guido Ochoa, et deux responsables de la police. Le fils de Daniel Ortega, Juan Carlos, est le chef du mouvement sandiniste du 4 mai et dirige Canal 8, l'une des principales chaînes de télévision du pays.

Les nouvelles sanctions avaient été annoncées début juillet par le chef de la diplomatie européenne, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : l'immunité collective pourrait être atteinte dès le début de l'automne
Pétrolier : les Etats-Unis, Israël et le Royaume-Uni accusent l'Iran d'attaque meurtrière
Martinique : pillage d'un hypermarché lors de l'incendie d'un vaccinodrome, les manifestations se poursuivent
Pourquoi la ville la plus peuplée d’Afrique pourrait bientôt devenir inhabitable
Aide au retour volontaire : demande et montant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles