Marchés français ouverture 1 h 19 min
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,80 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    26 896,98
    +157,95 (+0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0597
    +0,0035 (+0,33 %)
     
  • HANG SENG

    20 344,46
    -372,78 (-1,80 %)
     
  • BTC-EUR

    28 464,60
    +526,18 (+1,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    673,77
    +0,40 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     

Des NFT pour protéger la biodiversité avec Cryptobees

Le métavers ? Un monde virtuel merveilleux dans lequel nous pourrions nous épanouir à loisir ? Pour le parfumeur Guerlain, l’important serait ailleurs : l’urgence serait de préserver notre monde tel qu’il existe dans le réel. Ce qui l'amène à pousser un concept : celui du « Reaverse ».

Chacun sait que la biodiversité tend à s'appauvrir, et même parfois à disparaître, en partie du fait de l'agriculture industrielle. Or, Guerlain, depuis 15 ans déjà, s’est engagé sur un projet « Au Nom de la Beauté », au travers duquel ce parfumeur souhaite mêler écologie et pédagogie, avec une priorité : la préservation des abeilles. D'où une nouvelle initiative : associer les Cryptobees, une collection de NFT (jetons dits non fongibles) à l’image des abeilles, à de véritables parcelles de terrain dont on peut devenir propriétaire.

Préserver des espèces animales et végétales menacées

En 2020, le photographe et militant écologiste Yann Arthus-Bertrand a fait l’acquisition de la Vallée de la Millière, au nord de la forêt de Rambouillet, dans les Yvelines, avec pour intention d’en préserver les 430 espèces animales et végétales. Assez vite, des partenariats ont été menés avec l’Université de Paris-Saclay, et avec Parc naturel de la Haute Vallée de Chevreuse. L'objectif : accueillir des chercheurs concernés par la réduction de l’impact humain sur les écosystèmes. Or, le domaine de Vallée de la Millière a longtemps appartenu à la famille fondatrice de Guerlain. Le trait d’union était donc naturel.

L'idée de la nouvelle opération consiste à lier une collection de visuels NFT réalisés autour des abeilles à des parcelles de la Vallée de la Millière. Comme il se doit, chacune des 1.828 créations est unique. Et comme pour les Cryptopunks ou les Bored Apes, chacun de ces NFT voit sa valeur définie par un niveau de rareté. Cette rareté est notamment définie par le codage dans chacun de ces Cryptobees de l’une de 15 variétés de fleurs et végétaux de la réserve, de 21 matières naturelles de la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles