La bourse ferme dans 7 h 20 min

Nexans : INFORMATIONS FINANCIERES DU 3EME TRIMESTRE 2019

Nexans

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                                    

 INFORMATIONS FINANCIERES DU 3EME TRIMESTRE 2019

            PLAN « NEW NEXANS » EN LIGNE

            PERSPECTIVES 2019 CONFIRMEES

            ENGAGE DANS LA TRANSITION ENERGETIQUE

 

  • Déploiement du plan « New Nexans » conforme aux attentes
  • Chiffre d’affaires de 1 168 millions d’euros1 au troisième trimestre 2019, en croissance organique2 de +5,1% par rapport au troisième
    trimestre 2018
  • Perspectives d’EBITDA3 2019 confirmées entre 360 et 390 millions d’euros (hors impacts IFRS 16)
~ ~ ~

·Engagé dans la transition énergétique, Nexans a été désigné par SSE fournisseur préférentiel de câbles d’exportation d’énergie pour le projet de parc éolien offshore Seagreen

Paris La Défense, le 7 novembre 2019 - Nexans annonce ce jour son chiffre d’affaires du troisième trimestre 2019.

Commentant l’activité du Groupe, Christopher Guérin, Directeur Général a déclaré :

« La mutation profonde de Nexans se déroule comme prévu, elle porte ses fruits, elle est maitrisée, portée par une nouvelle organisation plus fluide, plus agile et plus simple, où toutes les activités sont concentrées désormais à développer des Services et Solutions, pour conquérir de nouveaux marchés, tout en créant davantage de valeur que de volume.
A ce titre, nous avons renforcé nos offres pour capter des positions significatives dans le secteur des énergies renouvelables, le choix de Nexans en fournisseur préférentiel par SSE pour le projet Seagreen, confirme la pertinence de notre démarche.
Malgré un environnement géopolitique incertain, nous sommes engagés à délivrer une performance solide et soutenue, et confirmons nos perspectives 2019. »

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE PAR METIER

  T3 2018 T3 2019   Croissance organique T3 2019 vs
T3 2018
Croissance organique
9M 2019 vs
9M 2018
(en millions d’euros) A cours des métaux constants A cours des métaux constants  
Bâtiment et Territoires 441 452   +1,3% +5,4%
Haute tension et Projets 177 197   +12,9% +0,3%
Télécommunication et Données 120 124   +2,2% +5,9%
Industrie et Solutions 288 297   +3,4% +2,6%
Autres 81 98   +19,2% +19,5%
Total Groupe 1 108 1 168   +5,1% +5,0%

Analyse du chiffre d’affaires au 30 septembre 2019 et contexte général

Au troisième trimestre 2019, le Groupe continue de déployer son plan « New Nexans » qui se concentre sur trois axes : la réduction des coûts, la transformation à travers le programme SHIFT et la croissance sélective, dans l’objectif d’améliorer la Rentabilité des Capitaux Employés (Return on Capital Employed).

Le chiffre d’affaires sur la période s’établit à 1 168 millions d’euros (à cours des métaux constants4) avec une croissance organique à +5,1% sur le troisième trimestre par rapport au troisième trimestre 2018, portée par le segment de Haute tension & Projets (+12,9% au T3 2019) qui a bénéficié d’une accélération des installations en haute tension sous-marine.

Le chiffre d’affaires cumulé des neuf premiers mois de l’année est de 3 479 millions d’euros à cours des métaux constants, correspondant à une croissance organique de +5,0%.

A cours des métaux courants, le chiffre d’affaires s’élève à 1 674 millions d’euros sur le troisième trimestre contre 1 613 millions d’euros sur la même période en 2018.

Sur la fin de la période, nous avons commencé à identifier des signes de tassement de la demande dans certaines activités. Sans impacter le troisième trimestre, un ralentissement se fait ressentir en Europe sur les marchés Télécommunication & Données, notamment pour les câbles de fibre optique, ainsi qu’Industrie & Solutions, notamment les activités d’automatismes industriels (câbles pour robots et machine-outil), compensée par une activité forte dans le domaine ferroviaire. A contrario les segments Haute tension & Projets et Bâtiment & Territoires bénéficient d’une hausse de la demande et d’une amélioration du carnet de commandes tant au niveau de la valeur que de la visibilité long terme.

L’annonce du 4 novembre sur la désignation par Scottish & Southern Energy (SSE) de Nexans en tant que fournisseur préférentiel de câbles d’exportation d’énergie pour le projet de parc éolien offshore Seagreen soutient le choix stratégique du Groupe dans l’éolien et plus largement dans la transition énergétique.

L’évolution des ventes au troisième trimestre 2019 se décline par segment comme suit.


Bâtiment & Territoires

Le chiffre d’affaires de l’activité Bâtiment & Territoires s’établit à 452 millions d’euros à cours des métaux constants, soit une croissance organique à +1,3% par rapport au troisième trimestre 2018 et +5,4% sur les neuf mois cumulés.

Sur le trimestre, le segment de câbles d’énergie destinés aux bâtiments affiche une croissance organique en hausse de +3,6% tandis que l’activité des câbles et accessoires de distribution affiche une baisse de -1,0% contre T3 2018.

L’évolution des ventes est en ligne avec le déploiement du plan « New Nexans ». En l’occurrence une croissance en valeur, très sélective, focalisée sur les entités profitables (« profit drivers ») et une amélioration des ratios clefs à iso volume pour les entités en difficulté (« value burners »).

En Amérique du Sud, les ventes progressent à mesure que les équipes se concentrent sur l’amélioration de la Rentabilité des Capitaux Employés (Return on Capital Employed) et la génération de trésorerie (free cash flow), et le troisième trimestre est conforme aux attentes.

En Asie-Pacifique, la baisse des ventes en Corée s’accompagne d’efforts continus sur les marges et la rentabilité, alors qu’en Australie les ventes sont soutenues par la demande des distributeurs.

Aux Etats-Unis et au Canada, les ventes sont impactées par le ralentissement du marché et ressortent en baisse de -13,6% par rapport au T3 2018.

La zone Europe reste quant à elle très dynamique (+7,4% au T3 2019 contre T3 2018), tirée notamment par la France.

Au Moyen-Orient, la mise en œuvre du plan suit son cours, avec des résultats très positifs en Turquie, et une situation plus difficile au Liban notamment en lien avec la crise politique et monétaire actuelle.

Haute tension & Projets

Fort d’une bonne exécution des projets, tant au niveau des installations en haute tension sous-marine que de production avec des usines chargées sur le trimestre, le segment Haute tension & Projets affiche un chiffre d’affaires en nette hausse de +12,9% par rapport à 2018, à 197 millions d’euros à cours des métaux constants.

Sur les neuf mois de l’année, le chiffres d’affaires s’établit à 521 millions d’euros à cours des métaux constants, soit une croissance organique stable à +0,3% par rapport à la même période en 2018.

Dans le segment de la haute tension sous-marine, la bonne exécution des projets opérationnels et des séquences d’installation plus élevées qu’en 2018 ont tiré les ventes (+16,3% au T3 2019 contre T3 2018). Les projets NordLink, ligne à haute tension sous-marine entre l’Allemagne et la Norvège, et East Anglia, ferme éolienne au Royaume-Uni, sont en phase terminale d’installation.

Dans le segment de la haute tension terrestre, le chiffre d’affaires est stable à
39 millions d’euros, soit une croissance organique de +0,6% au T3 2019 par rapport au T3 2018. La fermeture du site d’Hanovre se déroule conformément au plan bien que nous ayons subi des décalages de production qui sont en cours de résolution. En Chine, la fermeture de l’atelier de haute tension de Yanggu annoncée le 4 mars s’est achevée dans le courant du troisième trimestre. 

Télécommunications & Données

Le chiffre d’affaires s’établit à 124 millions d’euros, avec une croissance organique de +2,2% sur le troisième trimestre 2019 comparativement à 2018 (+5,9% sur les 9 mois) marquée par des évolutions contrastées au sein de chaque division.

L’activité de câbles et systèmes LAN amorce une baisse de -3,0% sur le trimestre
qui s’explique par le ralentissement en Europe et, dans une moindre mesure, en Asie-Pacifique. L’évolution positive de la zone Amérique du Nord, notamment sur le mois de septembre, ne compense que partiellement cette tendance baissière. Sur le trimestre, la solide exécution des mesures de baisse des coûts indirects et les initiatives visant l’amélioration de la performance industrielle se sont poursuivies.

Les ventes en infrastructures Telecom progressent de +5,2% sur le troisième trimestre 2019 par rapport à l’année dernière (+9,3% sur les 9 mois) grâce à la fibre optique où nous bénéficions d’une position principalement Européenne, où le déploiement reste soutenu, notamment en France.

Le regain d’activité du premier semestre dans les télécommunications spéciales (sous-marines) se poursuit sous l’impulsion du segment robots sous-marins. La croissance organique s’établit à +20,9% (+19,0% sur les 9 mois).

Dans un environnement macroéconomique moins porteur, nous accélérons les mesures de réduction de nos coûts indirects et concentrons nos efforts sur les relais de croissance tels que les robots sous-marins évoqués précédemment.

Industrie & Solutions

L’activité Industrie & Solutions présente un chiffre d’affaires de 297 millions d’euros à cours des métaux constants, soit une croissance organique de +3,4% au troisième trimestre de 2019 et de +2,6% sur les neuf mois cumulés.

Le secteur des harnais automobiles affiche une croissance à +6,2% sur le trimestre, portée par la résilience du marché des poids lourds aux Etats-Unis. Sur les 9 mois cumulés, elle s’établit à +3,2% reflétant la contraction du marché européen et chinois en début d’année.

Soutenue par les marchés de l’éolien et des centrales, la croissance organique des autres câbles industriels reste sur la tendance constatée mi-année, à +1,7% sur le trimestre et +2,2% sur les 9 mois cumulés. Les ventes de câbles aéronautiques et pour chantiers navals sont stables. La contraction du marché d’automatismes industriels (câbles pour robots et machine-outil) en Europe est compensée en partie par les prises de commandes en Asie. Dans le cadre de « New Nexans », l’accent a été mis à la fois sur la réduction des coûts fixes, notamment en Asie-Pacifique et en Europe, et sur la profitabilité, en optimisant les prix et proposant une offre de services.

Ventes des autres activités

Les ventes des autres activités, essentiellement fils de cuivre, affichent une croissance organique de +19,2% au troisième trimestre 2019 (+19,5% sur neuf mois cumulés).

Plan « New Nexans » 2019-2021

Le Plan « New Nexans » lancé en novembre 2018 continue d’être déployé à travers toutes nos zones géographiques et reste en ligne avec le programme initialement établi. 

  • L’effet défavorable lié à la pression sur les prix et l’inflation sur les coûts, est compensé par l’accélération des initiatives de réduction de coûts.
  • Les efforts de réduction de coûts sur le trimestre se déclinent ainsi : 
    • Le plan de simplification de l’organisation lancé le 24 janvier 2019 s’est traduit par une nouvelle organisation annoncée en septembre, marquée par une réduction des couches hiérarchiques et régionales, ainsi qu’une rationalisation des fonctions support. Le plan se déroule conformément à nos attentes.
  • L’implémentation des mesures de réduction des coûts indirects s’est poursuivie avec des séquencements différents par segments. Par exemple, en Amérique du Sud et en Asie, des avancées notables sont constatées sur les activités Bâtiment & Territoires. A l’inverse, sur la partie Industrie en Europe, certains retards ont été identifiés et sont en cours de résolution. L’impact global de toutes ces initiatives demeure en ligne avec le plan d’économies fixé.
  • Le déploiement du plan de transformation SHIFT s’est poursuivi sur le troisième trimestre 2019 avec des progrès marqués sur 9 des 12 modules prioritaires, tant en termes d’impacts que des délais impartis. L’impact est particulièrement marqué en Amérique du Nord et du Sud, ces modules faisant partie de la première vague déployée entre fin 2018 et début 2019. En Asie Pacifique et au Moyen-Orient/Afrique, les impacts commencent à être visibles, ces modules ayant été mis en œuvre dans un second temps.
  • Les initiatives de croissance se concentrent sur les activités Telecom et Haute tension sous-marine. L’accord signé avec SSE démontre la capacité du Groupe à être un acteur clé de la transition énergétique tout en délivrant des projets à forte valeur ajoutée.

Grâce à l’ensemble de ces mesures liées à la mise en œuvre de notre plan « New Nexans », nous sommes confiants sur notre capacité à atteindre les objectifs sur l’année et confirmons les perspectives d’EBITDA 2019 entre 360 et 390 millions d’euros (hors impacts IFRS 16).

Succès commerciaux post-clôture

Le 15 octobre 2019, le Groupe a organisé la « cérémonie des grands blocs », représentant une étape décisive dans la construction de son navire câblier révolutionnaire, le Nexans Aurora, dont la coque est en cours de fabrication aux chantiers navals CRIST en Pologne et qui sera achevée par ceux d’Ulstein Verft en Norvège, avec une livraison prévue pour 2021.

Le 4 novembre 2019, Nexans a été désigné fournisseur préférentiel de câbles d’exportation d’énergie pour le projet de parc éolien offshore Seagreen. Le Groupe devient le fournisseur préférentiel de SSE pour la conception, la fabrication et la pose des câbles d’exportation à terre et en mer destinés au projet Seagreen de parc éolien offshore de 1,075MW. Nexans fabriquera et installera les trois câbles d’exportation offshore (65 km) et les trois câbles d’exportation à terre (20 km).

Une conférence téléphonique (en anglais) est organisée ce jour à 10h (heure de Paris).
Pour y participer, merci de vous enregistrer via le lien ci-dessous :
https://cossprereg.btci.com/prereg/key.process?key=PTLC8BXMA

Calendrier financier

20 février 2020 : Résultats annuels 2019
  

Note: Les écarts éventuels sont liés aux arrondis

Les informations de nature prospective contenues dans ce communiqué sont fonction de risques et incertitudes, connus ou inconnus à ce jour, qui peuvent avoir un impact significatif sur les performances futures de la Société.
Le lecteur est également invité à consulter le site Internet du Groupe sur lequel sont disponibles en particulier la présentation aux analystes des résultats annuels, les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2018 et le document de référence 2018 où figurent les facteurs de risque du Groupe, notamment confirmation des risques liés aux enquêtes des autorités de la concurrence lancées en 2009, ainsi que le chapitre 4 du rapport financier semestriel 2019 « facteurs de risque et principales incertitudes ».

Les éléments majeurs d’incertitudes pour le second semestre 2019 comprennent notamment :

  • L’incertitude relative à l’environnement économique et politique aux États-Unis et en Europe avec notamment des évolutions significatives possibles dans la politique commerciale américaine d’une part, et les conséquences potentielles du Brexit d’autre part, qui pourraient conduire à une croissance plus faible ;
  • L’impact des politiques commerciales protectionnistes (déclenchées notamment par le gouvernement américain actuel), ainsi que les pressions croissantes pour augmenter les exigences de contenu local ;
  • L’instabilité géopolitique notamment dans certains pays ou zones géographiques comme le Qatar, la Libye, le Liban, et le golfe arabo-persique ;
  • La situation politique et économique incertaine au Brésil, au Chili et en Turquie, qui affecte le marché de la construction et les grands projets d’infrastructure, ainsi que la volatilité des taux de change et le risque accru de défaillance des clients ;
  • Une baisse marquée des cours des métaux non-ferreux se traduisant par une perte de valeur du Stock Outil, celle-ci n’ayant pas d’impact cash ni sur la marge opérationnelle, mais ayant un impact en résultat net ;
  • L’impact des pressions inflationnistes croissantes, notamment sur les coûts des matières premières (résines, acier, etc.) et les coûts de main d’œuvre qui peuvent affecter la compétitivité en fonction de la capacité à les répercuter sur les prix de vente aux clients ;
  • La pérennité des taux de croissance élevés et/ou la pénétration du marché dans les segments liés aux data centers, au développement des énergies renouvelables (parcs éoliens et solaires, interconnexions etc.) et aux transports ;
  • La rapidité et l’ampleur de la reprise sur le marché du LAN aux États-Unis et la capacité du Groupe à saisir les opportunités liées au développement très rapide des centres de données ;
  • Le risque que la croissance soutenue attendue sur les marchés de l’automobile en Amérique du Nord et sur le marché des véhicules électriques dans le monde ne se concrétise pas ;
  • En raison des fluctuations des prix du pétrole et du gaz, les clients Oil & Gas sont amenés à revoir dans des délais courts leurs programmes d’investissements dans l’exploration et la production de l’Oil & Gas. Cette évolution crée une importante incertitude quant à la mise en œuvre de programmes d’investissements et en conséquence sur la confirmation de commandes de câbles pour cette industrie ;
  • Le risque de retard ou d’accélération de l’attribution ou de l’entrée en vigueur des contrats de câbles sous-marins et terrestres, ce qui peut soit perturber la planification ou entraîner des capacités inutilisées, soit engendrer une utilisation exceptionnelle des capacités au cours d’une année donnée ;
  • Les risques inhérents à l’exécution de grands projets haute tension sous-marins clé en main, risques accrus dans les années à venir par la concentration de cette activité sur un nombre réduit de projets de grande ampleur (Nordlink, NSL, East Anglia One, Hornsea 2, Dolwin 6, qui sera la première liaison haute tension à courant continu à isolant extrudé réalisée par le Groupe), au taux d’utilisation élevé des capacités des usines concernées, et à la localisation géographique des projets mais également à la situation politique et sociaux économiques des pays concernés (Venezuela, Philippines) ;
  • Les risques inhérents associés aux grands projets d’investissement, en particulier le risque de retard dans leur réalisation. Ces risques concernent notamment la construction d’un nouveau navire de pose de câbles sous-marins et l’extension de l’usine de Goose Creek en Amérique du Nord pour augmenter la production de câbles haute tension sous-marins, deux projets qui seront déterminants pour l’atteinte des objectifs 2021 ;
  • Le plan de transformation et de réorganisation annoncé dans l’activité Haute Tension terrestre et moyenne tension sous-marine pourrait engendrer des retards de mise en place, de livraison client, et/ou générer des coûts complémentaires qui remettraient en cause un rapide retour à l’équilibre.

Sans impacts opérationnels majeurs, les 2 incertitudes suivantes pourront avoir un impact sur les états financiers:

  • les changements soudains des prix des métaux qui peuvent avoir une incidence sur les habitudes d’achat des clients à court terme;
  • l’impact des variations de change sur la conversion des états financiers des filiales du Groupe situées en dehors de la zone euro.


 

A propos de Nexans

Nexans donne de l’énergie à la vie au travers d’une large gamme de solutions de câblage, de connectivité avancées et de services novateurs. Depuis plus d’un siècle, Nexans met à la disposition de ses clients des infrastructures de câblage de pointe pour la transmission d’énergie et de données. Aujourd’hui, au-delà des câbles, le Groupe conseille, conçoit des solutions et des services qui optimisent les performances de ses clients et l'efficacité de leurs projets dans quatre principaux domaines d’activités : Bâtiment et Territoires (notamment les équipements, l’e-mobilité), Haute Tension & Grands Projets (notamment les fermes éoliennes offshore, les interconnexions sous-marines, la haute tension terrestre), Télécommunication & Données (notamment la transmission de données, les réseaux de télécommunications, les centres de données géants (hyperscale), les solutions de câblage LAN) et Industrie & Solutions (notamment les énergies renouvelables, les transports, le secteur pétrolier et gazier, l’automatisation).
La Responsabilité Sociale d’Entreprise est au cœur des principes appliqués par Nexans dans ses activités et ses pratiques internes. En 2013, Nexans est devenu le premier acteur de l'industrie du câble à créer une Fondation d'entreprise destinée à soutenir des actions en faveur de l'accès à l'énergie pour les populations défavorisées à travers le monde. L’engagement du Groupe en faveur du développement de câbles éthiques, durables et de haute qualité sous-tend sa participation active à diverses associations majeures du secteur telles que Europacable, la NEMA, l’ICF, ou le CIGRÉ pour n’en mentionner que quelques-unes. Fort d’une présence industrielle dans 34 pays et d’activités commerciales dans le monde entier, Nexans emploie près de  27 000 personnes. En 2018, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 6,5 milliards d’euros.
Nexans est coté sur le marché Euronext Paris, compartiment A.

Pour plus d’informations, consultez le site www.nexans.com  

Pour tout renseignement complémentaire :

Communication Financière Communication
Aurélia Baudey-Vignaud
Tel : +33 (0)1 78 15 03 94
e-mail : aurelia.baudey-vignaud@nexans.com

 
Catherine Garipoglu
Tel : + 33 (0)1 78 15 04 78
e-mail : catherine.garipoglu@nexans.com

 
Marième Diop
Tel : + 33 (0)1 78 15 05 40
e-mail : marieme.diop@nexans.com
Angéline Afanoukoe
Tel : + 33 (0)1 78 15 04 67
e-mail : angeline.afanoukoe@nexans.com

 


 

Annexes
(en millions d’euros)

    Troisième trimestre
    2018 2019
 
Chiffre d'affaires à cours des métaux non ferreux courants
par segment d'activité
       
Bâtiment et Territoires 695 697
       
Haute tension et Projets 194 216
       
Télécommunication et Données 137 137
     
Industrie et Solutions   345 351
     
Autres 242 273
       
Total Groupe 1 613 1 674
       
 
Chiffre d'affaires à cours des métaux non ferreux constants
par segment d'activité
       
Bâtiment et Territoires 441 452
       
Haute tension et Projets 177 197
       
Télécommunication et Données 120 124
     
Industrie et Solutions 288 297
       
Autres 81 98
       
Total Groupe 1 108 1 168

Effets de périmètre et de change sur les ventes à cours des métaux non ferreux constants

  3eme trimestre 2018 Effet change Croissance organique Effet périmètre 3eme trimestre 2019
           
Bâtiment et Territoires 441 5 6 0 452
           
Haute tension et Projets 177 (2) 22 (0) 197
           
Télécommunication et Données 120 1 3 0 124
           
Industrie et Solutions 288 2 10 (2) 297
           
Autres 81 1 16 0 98
           
Total 1 108 6 57 (2) 1 168


1 Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2019 à données comparables correspond au chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, retraité des effets de change et de périmètre. Sur le chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, les effets de change s’élèvent à     6 millions d’euros et les effets de périmètre à -2 millions d’euros.

2 La croissance organique est définie comme la différence calculée sur le chiffre d’affaires standard (à cours des métaux non ferreux constants) entre la période actuelle et la période de référence à laquelle sont appliqués les taux de change actuels sur le périmètre actuel.

3  L’EBITDA consolidé s’entend comme la somme de la marge opérationnelle et des dotations aux amortissements sur immobilisations.

4 Pour neutraliser l’effet des variations des cours des métaux non ferreux et mesurer ainsi l’évolution effective de son activité, Nexans établit également son chiffre d’affaires à cours du cuivre et de l’aluminium constants.



 

 

Pièce jointe