La bourse est fermée

Pour Nexans, les industriels français de la fibre optique doivent "chasser en meute"

1 / 2

Pour Nexans, les industriels français de la fibre optique doivent "chasser en meute"

Les industriels français de la fibre optique sonnent la riposte. Ce vendredi, ils finalisaient la "French tech des infrastructures numériques" pour relancer une filière un peu dépassée par les évènements. Car si la demande mondiale est toujours très forte, elle ne profite pas aux Français. La conséquence d'une politique de stock hasardeuse des opérateurs télécoms français, et de prix jouant au yoyo chez les câbliers français, comme nous l'expliquions récemment.

Il faut surtout signaler le rôle de la Chine, qui a mis les bouchées doubles dans la fibre optique. "Quand vous regardez le monde des câbles de fibre optique et du taux de pénétration de la fibre optique en 2013, la Chine était à peu près avec un taux de pénétration de 17%, exactement comme les Etats-Unis" explique vendredi sur BFM Business Christopher Guérin, directeur général de Nexans, un acteur majeur du câble sur la scène mondiale. "En 2019, le taux de pénétration de la fibre optique en Chine est de 90%, alors que les Etats-Unis sont passés de 17% à 25%". Autant dire que Pékin est devenu inarrêtable.

Gagner en efficacité

De son côté, "la France en 2013 était à peu près à 4% et, aujourd'hui en France, on tourne à peu près à 20% de taux pénétration de la fibre optique sur le territoire" poursuit Christopher Guérin.

Comment lutter contre l'industrie chinoise? Il faut "s'organiser un petit peu mieux" explique le dirigeant. "Chasser un petit peu en meute...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi