Publicité
La bourse ferme dans 7 h 9 min
  • CAC 40

    8 010,03
    -47,77 (-0,59 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 011,21
    -19,14 (-0,38 %)
     
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0841
    -0,0020 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    2 350,80
    -5,70 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 446,87
    -161,61 (-0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 461,33
    -23,36 (-1,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,46
    +0,63 (+0,79 %)
     
  • DAX

    18 597,36
    -80,51 (-0,43 %)
     
  • FTSE 100

    8 239,62
    -14,56 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    18 507,52
    -313,64 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2760
    -0,0004 (-0,03 %)
     

A New York, Gérald Darmanin s'alarme d'une "reprise" en Europe d'une menace "terroriste islamiste"

TIMOTHY A. CLARY / AFP

Le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin, en visite aux Etats-Unis, s'est alarmé ce vendredi d'une "reprise" de la menace "terroriste islamiste" en Europe et a demandé au gouvernement américain de renforcer leur coopération antiterroriste, avant les Jeux olympiques de Paris en 2024.

"On est venu leur rappeler que pour les Européens et pour la France, le risque premier est le terrorisme islamiste sunnite et que la collaboration antiterroriste entre services de renseignement est absolument indispensable", a souligné Gérald Darmanin dans un entretien à New York.

Et "au moment où les Américains ont peut-être une vision plus nationale des contestations - suprémacisme blanc, fusillades à répétition, complotisme - il ne faut pas qu'ils oublient ce qui pour nous apparaît en Europe comme la première menace: le terrorisme sunnite", a insisté le ministre français.

Grands événements internationaux

Gérald Darmanin a bouclé une visite de deux jours à Washington, à New York et à l'ONU, afin de doper la coopération policière et judiciaire entre la France et les Etats-Unis, prévue par un accord de 2016, pour la lutte contre le terrorisme et la grande criminalité.

PUBLICITÉ

Il s'est entretenu avec la ministre adjointe de la Justice Lisa Monaco et le ministre de la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas, puis a visité le centre de formation de la police fédérale FBI à Quantico, en Virginie (est).

À New York, il a rencontré la cheffe de la police de la mégapole (NYPD), Keechant Sewell, pour parler de maintien de l'ordre et de sécurité de grands évènements internationaux, citant les JO-2024 à Paris (26 juillet-11 août 2024), la Coupe du monde de rugby (8 septembre au 28 octobre 2023) et la visite du pape François à Marseille le 23 septembre.

"Le risque reprend"

Dans ce contexte, mais sans évoquer de menaces précises, Gérald Darmanin a affirmé que "le risque reprend" en matière de "terrorisme islamiste" qui viserait de nouveau la France et ses voisins européens.

Il a pointé "une menace endogène de personnes sans réseaux mais qui, se radicalisant, passent à l'acte en quelques heures, en quelques jours (...) Quelqu'un qui prend un couteau, rentre dans une boulangerie et va tuer des gens".

Et "il y a le risque exogène, des gens de l'extérieur organisés qui viennent en France faire un attentat du type Bataclan" à Paris le 13 novembre 2015.

Gérald Darmanin a ainsi déploré le "départ des Américains d'Afghanistan" et celui de la France de "la bande sahélo-saharienne", "la reconstitution de cellules de Daech (groupe Etat islamique) au Levant, qui font que ces menaces exogènes, dans la perspective des grands événements que va organiser la France, sont des moments de risques importants d'attentats terroristes".

Article original publié sur BFMTV.com