Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 623,89
    +510,19 (+1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Le neveu de Brigitte Macron a refusé la proposition de protection rapprochée après son agression

Capture d'écran TF1 - Le JT de 20H

Le lundi 15 mai 2023, après l'allocution d'Emmanuel Macron sur TF1, Jean-Baptiste Trogneux, le petit-neveu de Brigitte Macron, s'est cruellement fait agresser devant sa chocolaterie d'Amiens (Somme). Le jeudi 18 mai 2023, le commerçant de bientôt 30 ans s'est vu proposer une protection rapprochée fournie par le SDLP (Service de la protection). BFMTV a appris d'une source policière le jeudi 18 mai 2023 que le jeune homme avait refusé cette protection. De ce fait, les policiers qui patrouillent à Amiens ont reçu la consigne d'être très vigilants et de passer à intervalles réguliers devant la chocolaterie. Il n'y a en revanche pas de dispositif policier stationné près de la boutique. Cette décision intervient dans un climat de peur qui touche le personnel de l'enseigne depuis plusieurs mois. En effet, nos confrères de BFMTV ont révélé que la chocolaterie recevait des crottes de chien par courrier. La famille Trogneux est également victime de menaces de mort et de nombreuses agressions. Les proches de Brigitte Macron appellent à faire cesser l'amalgame entre "un membre de la famille et la famille toute entière".

Pour rappel, après l'interview du chef de l'État sur TF1 le lundi 15 mai 2023, vers 22 heures, un rassemblement d'opposants à la réforme des retraites s'est retrouvé devant la boutique du centre-ville. "Une quarantaine de manifestants étaient là", a révélé le père du trentenaire, Jean-Alexandre Trogneux le mardi 16 mai 2023 à France Bleu Picardie. Le père, très inquiet, a révélé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite