La bourse ferme dans 5 h 40 min
  • CAC 40

    7 042,23
    -39,78 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 134,49
    -24,14 (-0,58 %)
     
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0828
    -0,0028 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 920,20
    -19,00 (-0,98 %)
     
  • BTC-EUR

    21 139,65
    -510,68 (-2,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,95
    -18,92 (-3,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,75
    -1,15 (-1,48 %)
     
  • DAX

    15 025,69
    -100,39 (-0,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 728,57
    -56,30 (-0,72 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2319
    -0,0035 (-0,28 %)
     

Neuralink : 1 500 animaux seraient morts lors des expériences de la startup d’Elon Musk

D’après des révélations de Reuters, Elon Musk mettrait une pression telle sur les employés de Neuralink que les erreurs humaines s’enchaîneraient. Ce sont les animaux impliqués dans les expériences qui en paieraient le prix par dizaines de dizaines, à cause de chirurgies mal faites.

Elon Musk en parle comme du futur : sa startup biotechnologique Neuralink vise à relier le cerveau aux machines. Mais celle-ci est aujourd’hui sous le coup d’une enquête fédérale, aux États-Unis. C’est ce que révèle Reuters, qui a également mené une investigation démontrant un problème d’envergure en interne : une grave maltraitance animale.

Le chiffre, dévoilé ce 5 décembre 2022, fait froid dans le dos : 1 500 animaux seraient morts lors des expérimentations menées depuis 2018. Parmi ces êtres vivants, on trouve des moutons, des singes et des cochons, ainsi que des rats et des souris.

Stress, erreurs humaines : c’est le chaos à Neuralink et les animaux en payent le prix

Pour obtenir ces informations et ce chiffre, Reuters a étudié des documents internes et consulté des sources internes à Neuralink « ayant une connaissance directe des opérations d’expérimentation animale de la société ». Ces sources, d’ailleurs, indiquent que le chiffre relève d’une estimation et ne peut pas être plus précis : Neuralink ne garde pas la trace des animaux morts durant les expériences.

(...)

[Lire la suite]

VIDÉO - Yann Arthus-Bertrand : "La façon dont on traite les animaux aujourd'hui est absolument insupportable"