La bourse ferme dans 4 h 21 min
  • CAC 40

    6 484,20
    -5,80 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 712,79
    -2,58 (-0,07 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0242
    +0,0024 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 806,90
    -5,40 (-0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    22 538,16
    -481,38 (-2,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,23
    -21,12 (-3,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,33
    -1,17 (-1,29 %)
     
  • DAX

    13 553,28
    +18,31 (+0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 491,67
    +3,52 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2099
    +0,0023 (+0,19 %)
     

Netflix paie toujours un impôt symbolique en France

Depuis 2021, Netflix est un peu plus vertueux d’un point de vue fiscal. Les abonnés français, au lieu de signer leur contrat avec la société néerlandaise Netflix International BV, contractent désormais avec une structure française, Netflix Services France SAS. Résultat : le chiffre d’affaires réalisé dans l’Hexagone, jusqu’à présent encaissé aux Pays-Bas, est désormais déclaré en France. En pratique, les revenus de Netflix Services France SAS ont donc explosé, passant de 47 millions d’euros en 2020 à 1,2 milliard d’euros en 2021, selon les comptes consultés par Capital. Ce chiffre d’affaires correspond à 8,8 millions d’abonnés, en supposant que les abonnés choisissent principalement l’offre de milieu de gamme à 13,49 euros TTC (11,24 euros HT) par mois, comme l’avait montré une étude du cabinet Park Associates. Depuis, le nombre d’abonnés hexagonaux a encore grimpé pour dépasser les 10 millions, comme l’a déclaré le n°2 Ted Sarandos, ce qui correspond à un chiffre d’affaires de 1,35 milliard d’euros.

Hélas, cette vertu fiscale est en trompe-l'oeil. Car, si le chiffre d’affaires déclaré en France explose, tel n’est pas le cas des bénéfices. En 2021, la filiale française a engrangé 22,3 millions d’euros de bénéfices opérationnels courant, soit une marge lilliputienne de 2%. A titre de comparaison, la maison mère américaine a dégagé une marge opérationnelle avant impôt de 20% l’an dernier. Si la filiale française avait la même rentabilité, elle aurait dégagé 230 millions d’euros de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La planète fonce vers "une grave crise financière et de la dette", avertit un célèbre économiste
Orpea change de gouvernance en espérant tourner la page du scandale
Eutelsat signe avec OneWeb un accord de fusion pour créer un géant de l'internet spatial
Faurecia digère le rachat d'Hella dans un environnement "volatil"
CAC 40 : la Bourse attendue en baisse avant la Fed, semaine à haut risque

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles