Publicité

Netflix : cette nouvelle obligation qui ne va pas plaire à tout le monde

Désormais, Netflix vous impose de regarder un contenu par mois depuis chez vous (crédit : Getty Images) (Getty Images)

Désormais, Netflix vous impose de regarder un contenu par mois depuis chez vous afin d'enrayer le partage de compte.

Après avoir longtemps fermé les yeux sur le partage de compte, Netflix siffle la fin de la récréation en 2023. Le leader du streaming mondial, qui estime à 100 millions le nombre de foyers qui accèdent à son catalogue sans payer, a annoncé mardi 31 janvier ses nouvelles règles concernant le partage de compte. Et l’une d’elles pourrait bien être radicale.

Pour mettre fin à cette pratique courante entre amis ou en famille, Netflix va obliger chaque abonné à montrer patte blanche comme l’explique la nouvelle FAQ publiée par la géant américain ces dernières heures. "Pour assurer un accès sans interruption à Netflix, connectez-vous au réseau Wi-Fi associé à votre adresse principale, ouvrez l'application ou le site web Netflix et regardez un titre au moins tous les 31 jours", précise le géant américain. "Cette opération crée des appareils de confiance sur lesquels vous pouvez regarder Netflix même lorsque vous ne vous trouvez pas à votre adresse principale", poursuit l’entreprise.

Une pratique déjà répandue en Amérique latine

En clair, il faudra regarder un programme au moins une fois par mois sur le Wi-Fi lié à l’adresse connue par Netflix avec son iPad, son iPhone ou son Mac pour ne pas voir son compte bloqué. En cas d’oubli, Netflix se réserve le droit de bloquer votre compte. Pour les abonnés amenés à quitter leur domicile pendant une période prolongée, le vétéran du secteur assure qu’il faudra simplement saisir un code pour continuer à regarder sa série préférée loin de chez soi. Il sera néanmoins toujours possible de partager son compte avec ses proches contre un supplément de 3 ou 4 euros.

PUBLICITÉ

Netflix a déjà testé cette mesure en Amérique latine et espère bien conquérir de nouveaux clients à moyen terme. "Nous nous attendons à ce que, comme en Amérique latine, la première réaction des utilisateurs concernés soit de déserter la plateforme, ce qui aura un impact sur la croissance des abonnés à court terme. Mais ensuite, les ménages activeront leurs propres comptes et des comptes de membres supplémentaires", espère le groupe californien.

Après une année 2022 délicate marquée par la plus grosse perte d’abonnés payants de son histoire, Netflix a retrouvé le sourire ces dernières semaines. La plateforme compte désormais 223 millions d’abonnés payants et a doublé - temporairement ?- son concurrent Disney+.

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Netflix