La bourse ferme dans 3 h 46 min

Netflix, Microsoft, Slack... Pourquoi ces services pourraient être les gagnants de l'après-confinement

Lundi 23 mars, la capitalisation boursière de Netflix a dépassé celle de Disney, rappelle Les Echos. Le numéro un mondial du streaming vidéo dépassait les 153 milliards de dollars contre 147 pour le géant du divertissement, qui malgré le lancement de Disney+ en Europe, — sauf en France où il est reporté au 7 avril — paie au prix fort la fermeture des parcs à thèmes et croisières, cinéma, etc. Pour les autres grandes plateformes tech, les situations sont plus contrastées. Depuis le 11 mars, et le passage de l'épidémie de coronavirus en pandémie selon l'OMS, les valeurs font le yoyo, au gré des annonces des institutions financières et des entreprises. Voici l'évolution des cours de bourse de plusieurs entreprises de la tech mondiales, au 26 mars 2020, avant l'ouverture à Wall Street :

Alphabet : -4,21% à 1101,62 dollarsAmazon : +12,47% à 1885,84 dollarsApple : -5,39% à 245,52 dollarsFacebook : -4,11% à 156,21 dollarsMicrosoft : +0,22% à 146,92 dollarsNetflix : +3,06% à 342,39 dollarsSlack : +6,11% à 25,88 dollarsUber : +7,64% à 26,19 dollars

"Cette situation de crise ne bénéficie à personne, tempère Sylvain Chevallier, associé au sein du cabinet de conseil BearingPoint. Quand on regarde le cours des actions des GAFA, on ne peut pas dire dans l'ensemble qu'ils en profitent énormément. Netflix, Microsoft s'en tirent le mieux, Amazon aussi mais tous ont quand même des difficultés opérationnelles".

Pour Netflix, Microsoft, Facebook ou Google, ces difficultés sont liées à la maintenance de leurs data centers et au fait de s'assurer que les réseaux soient capables de gérer l'afflux gigantesque de connexion. Pour cela, ils ont tous entrepris de brider le débit des vidéos par exemple. Pour Amazon, il s'agit d'assurer les commandes prioritaires sur son site e-commerce alors que ses livreurs font partie des personnes les plus exposées au coranavirus et que sa main d'oeuvre peut manquer dans les entrepôts de préparation de commande. Aux États-Unis, le géant du e-commerce prévoyait

(...) Cliquez ici pour voir la suite

16 maisons construites dans des endroits improbables
Voici à quoi ressemble le penthouse de Matthew Perry à Los Angeles, qu'il a mis en vente à 35 M$
4 astronautes révèlent leurs secrets pour supporter des mois d'isolement avec d'autres personnes
Des masques lavables et réutilisables vont être produits par des entreprises françaises
20 films cultes à voir sur Netflix