Marchés français ouverture 5 h 30 min
  • Dow Jones

    34 299,99
    -569,38 (-1,63 %)
     
  • Nasdaq

    14 546,68
    -423,29 (-2,83 %)
     
  • Nikkei 225

    29 532,80
    -651,16 (-2,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1685
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 500,39
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    35 691,41
    -710,27 (-1,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 029,08
    -28,07 (-2,66 %)
     
  • S&P 500

    4 352,63
    -90,48 (-2,04 %)
     

Netflix a encore payé un impôt ridicule en France l’an dernier

·1 min de lecture

728.033 euros. Telle est la charge d’impôt sur les bénéfices inscrite dans les comptes des deux filiales françaises de Netflix l’an dernier. Cette somme ridicule s’explique par le chiffre d’affaires tout aussi ridicule déclaré en France par le service de streaming : 56 millions d’euros. Soit une infime fraction des revenus réellement engrangés dans l’Hexagone. Ces revenus peuvent être estimés à près d’un milliard d’euros, en se basant sur les 8,6 millions d’abonnés à fin 2020 estimés par le cabinet britannique Digital TV Research, et en supposant que ces abonnés choisissent principalement l’offre de milieu de gamme à 11,99 euros TTC par mois, comme l’avait montré une étude du cabinet Park Associates. Si l’on applique à ce chiffre la marge avant impôt globale de Netflix (13%), le bénéfice avant impôt réalisé en France s’élèverait donc à 130 millions d’euros. Avec un taux de 31%, le site de vidéo à la demande aurait donc dû en réalité s’acquitter d’environ 40 millions d’euros d’impôts sur les bénéfices auprès du fisc français.

Explication : jusqu’à présent, les filiales françaises de Netflix n’avaient pas pour fonction de commercialiser des abonnements. La plus importante (détenue auparavant par Netflix International BV et désormais par Netflix Services Holdings BV, deux sociétés néerlandaises) s’occupe du marketing. L’autre (détenue par la société Netflix Worldwide Production LLC immatriculée au Delaware) est chargée de la production de films et de séries. Leur chiffre d’affaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : un mois d'août qui s'annonce stable après une semaine forte en émotion
Des pirates attaquent un pétrolier au large d’Oman, deux morts !
Le Luxembourg inflige une amende salée à Amazon, mis en cause sur les données
EDF : un réacteur de la centrale nucléaire EPR de Taishan en Chine mis à l’arrêt
Amazon chute en bourse malgré un bon deuxième trimestre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles