La bourse ferme dans 1 h 56 min
  • CAC 40

    6 732,95
    -21,02 (-0,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 968,53
    -15,97 (-0,40 %)
     
  • Dow Jones

    34 154,69
    -240,32 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,0481
    -0,0047 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 799,10
    -16,10 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    16 138,93
    -245,03 (-1,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,27
    -0,16 (-0,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,36
    +0,14 (+0,17 %)
     
  • DAX

    14 557,45
    +67,15 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 537,00
    -21,49 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 039,44
    -37,13 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2196
    -0,0060 (-0,49 %)
     

Netflix et Disney : la télévision ne sera bientôt plus la seule à offrir des audiences massives aux annonceurs

freestocks.org/Pexels

Va-t-on assister à une ruée vers le marché publicitaire de Netflix et Disney +, les deux leaders du streaming, au détriment de la télévision ? Après s'être longtemps refusé à ouvrir sa plateforme aux réclames, Netflix ne cesse d'accélérer le calendrier de lancement de sa formule avec publicité, désormais prévu le 1er novembre prochain, selon plusieurs médias américains, pour griller la politesse à Disney+, annoncé pour le 8 décembre.

"Ces lancements vont créer le plus grand espace publicitaire premium depuis plus d'une génération", avance Dallas Lawrence, du cabinet Samba TV. "Ça va être un moment majeur pour les annonceurs." "Il n'y a pas si longtemps, on disait que l'abonnement allait tuer la publicité", rappelle Kevin Krim, directeur général du cabinet EDO. "Aujourd'hui, on voit bien que ce n'était pas vrai." La manne est considérable. Ross Benes, du cabinet Insider Intelligence, estime que les revenus publicitaires tirés du streaming pourraient atteindre 30 milliards de dollars dans les deux ans, rien qu'aux Etats-Unis, et probablement au moins le double au niveau mondial. Le marché est jusqu'ici écrasé par YouTube qui s'arroge, pour l'instant, 28,8 milliards de dollars de recettes en 2021.

Des concurrents à l'ADN plus proche de celui de Netflix et Disney, comme Peacock (NBCUniversal), Paramount+, HBO Max ou Discovery+, ont déjà lancé une déclinaison avec publicité, mais aucun n'a la taille des deux mastodontes: 220 millions d'abonnés pour Netflix, 152 millions pour Disney+. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi ces sirops pour la toux ne seront plus vendus en pharmacie
Dans ce pays, les femmes devront travailler un an de plus avant la retraite
Réduction du déficit public : le Haut Conseil des finances publiques épingle le manque d'ambition du gouvernement
Italie : victoire historique aux législatives pour la coalition de droite et d'extrême-droite
Un déficit de la Sécu fortement réduit en 2023, des arrêts maladie obtenus en visio qui ne seront bientôt plus remboursés... Le flash éco du jour