La bourse ferme dans 2 h 48 min
  • CAC 40

    6 539,15
    +66,80 (+1,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 766,91
    +41,52 (+1,11 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0198
    +0,0010 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 799,90
    +8,70 (+0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    23 645,87
    +839,46 (+3,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    563,33
    +28,10 (+5,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,88
    -1,13 (-1,27 %)
     
  • DAX

    13 699,74
    +125,81 (+0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 483,08
    +43,34 (+0,58 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2111
    +0,0040 (+0,34 %)
     

Netflix et Disney+: pourquoi les géants du streaming trébuchent-ils?

ALLILI MOURAD/SIPA

TRIBUNE - Alors que le marché du streaming payant voit l’émergence de nouveaux acteurs, Netflix et Disney+ traversent une période de turbulences, en partie dues à des positionnements idéologiques, analyse Noel Labelle, consultant, expert en information économique et ancien rédacteur en chef de L’Agefi Magazine.

En avril, lors de lannonce des résultats financiers du premier trimestre 2022, a révélé avoir perdu sur la période, alors même que tout le monde sattendait au contraire à une croissance de lordre de 2,7 millions dabonnés. Pire encore: Netflix sattend à perdre deux millions dabonnés supplémentaires au terme du second trimestre 2022. Pas de quoi rassurer les investisseurs qui ont fortement sanctionner le titre. Après une chute de 25% le 19 avril, laction Netflix fluctue entre 170 et 190 dollars, très en-dessous de ses performances passées. En janvier, elle frôlait les 600 dollars! Et, dernièrement, le groupe a également reconnu que son retrait de Russie avait entraîné la perte sèche de 700.0000 abonnés.

"Get woke, go broke"

Même grisaille au royaume de la souris en culotte rouge. , malgré . Lan dernier, le second trimestre avait été marqué par une perte dexploitation de plus de 600 millions de dollars et le troisième par un ralentissement net des abonnements, qui nont progressé que de 1,8%, contre 9,2% au premier trimestre. Cette année, le bénéfice au second trimestre est ressorti en repli de 46%. Et la directrice financière du groupe, Christine McCarthy, a déjà prévenu que la croissance du nombre d'abonnés ne serait pas aussi élevée qu'espérée.

Ces résultats maussades apparaissent au moment où les deux compagnies affirment plus que jamais un positionnement progressiste dans leurs productions. Donnant ainsi un peu plus de poids à ladage "get woke, go broke" ("devenez éveillé et soyez fauché"). Lexpression sest répandue après la publication en ligne, en 2018, d'un . Aujourdhui, elle fait surtout référence à l'augmentation du nombre d'organisations qui utilisent des actions politiquement correctes dans le cadre de leur stratégie, pour ensuite subir une perte massive de revenus parce quelles se sont volontairement coupées dune partie des consommateurs et des investisseurs. Bien quil soit impossible de déterminer sil sagit dune simple coïncidence o[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles