La bourse est fermée

Netflix devrait lancer une offre moins chère avec des pubs estime une analyste de Wall Street

Business Insider

La série "Lucifer" de Netflix.

Les plans d'Apple et de Disney pourraient forcer Netflix à introduire une offre moins chère, avec des publicités, selon une analyste de Wall Street. Le géant du streaming vidéo a répété à plusieurs reprises qu'il ne voulait pas proposer de publicités. Mais Apple et Disney sont en train de changer la réalité économique de l'industrie du streaming vidéo aux Etats-Unis, a déclaré à Business Insider US Laura Martin, analyste senior chez Needham, spécialiste du secteur internet et médias. Les deux sociétés, qui lancent des plateformes d'abonnement vidéo en novembre, ont récemment annoncé des offres, parfois groupées, qui rendent effectivement leurs services gratuits ou très bon marché pour les utilisateurs qui achètent ou souscrivent à leurs autres produits.

"Les personnes les plus aisées vont obtenir leurs services de SVOD gratuitement", a remarqué Laura Martin. "Netflix ne peut pas se contenter d'un prix de 13 ou 10 dollars. Ils doivent avoir une option moins chère, sinon les gens vont se désabonner." Netflix serait ainsi bien avisé d'introduire un service à 6 dollars par mois (environ 5 euros) supporté par la publicité pour être compétitif, a déjà souligné Laura Martin à "Squawk Alley" sur CNBC mercredi dernier.

Apple, Disney et Amazon proposent des offres très bon marché

Aujourd'hui, l'abonnement le moins cher de Netflix coûte 9 dollars par mois aux États-Unis (7,99 euros en France). Son forfait standard, le plus populaire, coûte 13 dollars par mois (11,99 euros), et son plus cher coûte 16 dollars (15,99 euros).

Apple, quant à lui, offre gratuitement son service Apple TV Plus à 5 dollars par mois (4,99 euros en France) pendant un an à quiconque achète un iPhone, iPad, Apple TV, iPod touch ou Mac. Le service sera toutefois lancé avec neuf séries originales, ce qui veut dire que son catalogue sera bien plus petit que…

>> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Lire aussi : Le cofondateur de Netflix explique comment est né ce qui n'était au départ qu'un service de location de DVD

Aussi sur Business Insider