La bourse ferme dans 41 min

Netflix a créé un bouton pour zapper les blagues sur Donald Trump dans un spectacle de Seth Meyers

Blanche Vathonne

Seth Meyers au Comic Con 2015 de San Diego. Gage Skidmore/Flickr

Après le célèbre bouton "Ignorer l'introduction" qui permet de zapper le générique d'une série, Netflix propose désormais un bouton très spécial, spécifiquement conçu pour l'un de ses nouveaux programmes. Pour le premier standup original Netflix du comédien américain Seth Meyers, le géant du streaming a vu les choses en grand et a, avec l'aide du comédien, ajouté un bouton qui permet de "passer les blagues sur Donald Trump". Et en effet au bout de 39 minutes de spectacle, le comique s'adresse aux téléspectateurs directement en leur disant qu'ils peuvent cliquer sur le bouton en bas à droite de l'écran pour "zapper les blagues politiques". Le bouton "ignorer la séquence politique" fonctionne vraiment et permet d'avancer le spectacle de 8 minutes.  

Le présentateur du "Late Night" voit dans cette technologie fournie par Netflix la possibilité de répondre aux critiques affirmant que son spectacle n'est qu'une satire contre le président. "Parfois, dans un restaurant luxueux, ils ajoutent du persil sur votre plat et vous pensez que c'est un ajout sympathique, mais que vous n'allez pas le manger", a déclaré Seth Meyers à CNN Business. Mais le comédien insiste, il s'agit aussi et surtout d'une blague. Il ne pense pas vraiment que les utilisateurs qui regardent ses spectacles feront en sorte d'éviter les blagues sur Donald Trump, mais il voulait essayer d'exploiter la technologie de Netflix pour rendre la plaisanterie encore plus retentissante. 

A lire aussi : Netflix lance sa première série sous forme de podcast

Seth Meyers est connu pour être virulent à l'égard de Donald Trump. Au cours du célèbre "Saturday Night Live", l'animateur n'a pas hésité à se moquer ces dernières années du président américain mais également à le critiquer de manière plus sérieuse. Dans son talk show…

>> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Lire aussi : Netflix confirme tester la lecture accélérée et certains réalisateurs s'en plaignent déjà

Aussi sur Business Insider