Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 521,38
    +399,50 (+0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 382,62
    +51,73 (+3,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

« Netanyahou, un nazi sans prépuce » : la directrice de France Inter se désolidarise de Guillaume Meurice

La directrice de France Inter, Adèle Van Reeth, a réagi aux propos du chroniqueur Guillaume Meurice sur son antenne.  - Credit:JOEL SAGET / AFP
La directrice de France Inter, Adèle Van Reeth, a réagi aux propos du chroniqueur Guillaume Meurice sur son antenne. - Credit:JOEL SAGET / AFP

La chronique piquante de l'humoriste Guillaume Meurice sur France Inter ne passe décidément pas. Dimanche dernier, dans l'émission hebdomadaire de Charline Vanhoenacker sur la radio publique, le chroniqueur a suscité un tollé en comparant le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à « une sorte de nazi sans prépuce ». Des propos qui ont provoqué une vague d'indignation et feront l'objet d'une enquête de l'Arcom, saisie dans la foulée.
La directrice de France Inter, Adèle Van Reeth, a également peu goûté l'humour grinçant de cette chronique, jugeant « ce choix des mots […] particulièrement malvenu », dans une réponse à la médiatrice de Radio France, saisie par des auditeurs, et transmise à l'AFP. Dans cette réaction rapportée par l'agence mardi 31 octobre, la directrice a souhaité exprimer son « malaise » face à la blague de Guillaume Meurice, à qui elle dit avoir rappelé qu'elle est « garante de [ses] propos ».

« Cette phrase n'est en aucune façon représentative du travail quotidien de la rédaction de France Inter, qui s'efforce de couvrir le conflit israélo-palestinien de manière […] équilibrée », a-t-elle souligné, pointant un profond décalage avec « la ligne éditoriale » de la radio, « qui lutte contre l'antisémitisme, le racisme et toutes les formes de discrimination ».

À LIRE AUSSI Guerre Hamas-Israël : Netanyahou, le pompier pyromane

« Une ligne a été franchie »

Pour Adèle Van Reeth, il ne s'agit pas d'un simple faux pas : « Pour beaucoup, une lim [...] Lire la suite