Marchés français ouverture 2 min
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0524
    -0,0031 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    20 586,09
    -16,43 (-0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    28 335,01
    -840,21 (-2,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    669,51
    +426,83 (+175,88 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

Nestlé a perdu son appétit français

·2 min de lecture

L'affaire Buitoni met au jour les process de production du géant suisse dans ses usines françaises. Et son désengagement de ces sites… depuis vingt ans.

Shift, le nouveau siège de Nestlé France à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), n'a pas encore été inauguré, mais il a eu droit le 13 avril à une visite bien peu agréable: les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) ont débarqué dans l'immense agora. Leur enquête porte sur l dont une majorité d'enfants, Des perquisitions ont aussi eu lieu dans des laboratoires de la firme et, bien sûr, dans l'usine de Caudry (Nord), où les produits ont été préparés. Le parquet a retenu les chefs de blessures et homicides involontaires.

Pierre-Alexandre Teulié, le patron des affaires publiques de Nestlé France, a fait appel à des "huissiers pour certifier la transparence" des expertises et a affirmé que "les 75 prélèvements réalisés sur la ligne de fabrication concernée se sont tous révélés négatifs".Mais la préfecture a bloqué la production en raison de "menaces pour la santé publique".

Vente de sites rentables

Contrairement au siège d'Issy-les-Moulineaux, les usines françaises du géant suisse ne sont pas conçues pour séduire les travailleurs. Depuis le début des années 2000, période marquée par des grèves dans plusieurs sites, Nestlé se désengage du sol français. "Le groupe n'aime pas la France, pays des 35 heures et des Gaulois réfractaires, indique un salarié. Ce sentiment est partagé au siège mondial, en Suisse, où les dirigeants sont tous anglo-saxons.""L'usine de Caudry devait prouver qu'elle était aussi rentable que des sites allemands et italiens. On a peut-être fait des économies sur la maintenance." Un ancien cadre.

Après les yaourts et desserts lactés (marques Nestlé et La Laitière), les plats cuisinés Findus et les surgelés Davigel, la multinationale a cédé deux fleurons présents dans tous les foyers français: la purée Mousline et le jambon Herta. "Nestlé vend ces usines très rentables pour investir dans des productions encore plus lucratives, comme les steaks végétaux et les protéines, car cela pla[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles