La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 761,26
    -2 738,68 (-7,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Ce n'est pas parce qu'on fait des enfants tard, qu'on en fait moins

·1 min de lecture

En 1977, on avait notre premier enfant en moyenne à 26,5 ans, contre 30,6 ans en 2016. Est-ce que le choix d'avoir des enfants plus tard joue sur le niveau de fécondité en Europe ? Deux chercheurs, Eva Beaujouan, du Centre Wittgenstein (Autriche), et Laurent Toulemon, de l'Ined, ont tenté de répondre à cette question, en analysant la fécondité et l'âge moyen du premier enfant en Europe sur les 40 dernières années. L'Ined publie leurs observations.

On part plus tard de chez ses parents, on fait globalement plus d'études, l'accès au premier emploi stable est aussi plus tardif et par dessus-tout : nous avons accès à des moyens de contraception. De fait, la fécondité chez les femmes jeunes baisse, en France, et globalement en Europe en général. Au point de faire chuter ce facteur ? Sûrement pas, d'après les chercheurs.

La politique familiale du pays joue un rôle majeur sur le niveau de fécondité

Car si la fécondité baisse avant 30 ans, un peu partout en Europe, elle remonte passé cet âge. Les chercheurs notent que : "à l'échelle des pays, les effets de contexte dominent les contraintes individuelles, notamment biologiques". Concrètement, la fécondité après 30 ans est haute dans les pays qui permettent d'avoir un enfant à des "âges élevés".

Soit des pays qui offrent des dispositions pour "favoriser la conciliation des vies professionnelles et familiales", note l'étude. En d'autres mots : le fait que les femmes aient des enfants plus tard en moyenne (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Dénutrition : vous êtes peut-être à risque, voici pourquoi
15 habitudes quotidiennes à oublier pour votre bien-être
6 sports à risque pour votre périnée
Prix Top Santé : 3 questions à Pierre-Marie Voisin, Chirurgien-Dentiste et Expert médical Pierre Fabre
Forme : les 6 bienfaits du tai-chi sur l'énergie vitale des seniors

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles