La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 870,40
    -129,85 (-0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Nespresso annonce le lancement de dosettes compostables à base de papier

innovation - Cette nouvelle gamme de dosettes devrait sortir en France au printemps prochain

Une nouvelle avancée pour l’environnement. Nespresso, la filiale du géant suisse Nestlé dans le café, se lance à son tour dans la course aux dosettes compostables en réplique à ses concurrents qui tentent de gagner des parts de ce juteux marché en misant sur la carte du zéro déchet. La marque représentée par l’acteur américain George Clooney va lancer des dosettes à base de papier qui peuvent être compostées à la maison, « d’abord en France et en Suisse en 2023 », puis sur d’autres marchés en 2024, a dévoilé son directeur général, Guillaume Le Cunff.

Comme les capsules annoncées il y a une dizaine de jours par Nescafé Dolce Gusto - une autre marque de Nestlé - elles sont munies d’une fine pellicule de biopolymère, également compostable, afin de préserver la fraîcheur du café. Aux commandes de Nespresso depuis 2020, Guillaume Le Cunff précise que ces nouvelles capsules, utilisables sur les machines actuelles, ne remplaceront pas les dosettes en aluminium mais donneront « une alternative » aux amateurs de café qui préfèrent composter leurs dosettes plutôt que de les ramener au point de recyclage ou en boutiques.

« L’objectif, c’est de donner le choix »

« C’est un complément. L’objectif, c’est de donner le choix », détaille Guillaume Le Cunff, tout en précisant que cette nouvelle capsule a nécessité trois années (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Recyclage : Pourquoi les « vieux » caoutchoucs sont particulièrement difficiles à valoriser
Conso : Les tote bags sont-ils vraiment une solution écolo ?
Nord : Des ateliers « zéro déchets » pour fabriquer soi-même ses cosmétiques