La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 044,20
    -156,47 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 894,67
    -157,67 (-1,12 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2039
    +0,0059 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 033,12
    -340,71 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 251,49
    -47,47 (-3,65 %)
     
  • S&P 500

    4 158,75
    -26,72 (-0,64 %)
     

NEC obtient la certification d’un système de câble télécom sous-marin à 24 paires de fibres

·3 min de lecture

- Une solution de bout en bout pleinement certifiée assurant une capacité accrue et une meilleure connectivité -

La société NEC Corporation (NEC ; TOKYO : 6701) et sa filiale OCC Corporation ont annoncé aujourd’hui avoir obtenu la pleine certification pour ses répéteurs et son câble optique sous-marins contenant jusqu’à 24 paires de fibres (PF) (48 fibres). Ceci représente une amélioration de 50 % du compte de fibres par rapport aux systèmes à 16 paires de fibres généralement disponibles aujourd’hui. Ce développement permet aux propriétaires de câbles du monde entier de construire des câbles télécom sous-marins dotés d’une capacité de trafic accrue, tout en réduisant le coût par bit, de l’équipement immergé. Cette approche cadre entièrement avec les architectures de système basé sur le multiplexage à répartition spaciale (Space Division Multiplexing, SDM). La solution à 24 PF de NEC non seulement fournit davantage de flexibilité pour fonctionner sur le marché des paires de fibres sous-marin, mais assure également une meilleure connectivité dans les branches sous-marines à haute densité.

NEC a obtenu ce résultat grâce à des modifications mineures de ses conceptions éprouvées de répéteurs et de câbles. Le maintien de la redondance de pompe quadruple, de NEC dans le répéteur (établie il y a plus de 10 ans), et de la performance de câblage exceptionnelle d’OCC ont donné lieu à des atténuations câblées inférieures à 0,150 dB/km. Une faible atténuation est essentielle pour obtenir une grande efficacité spectrale tout en réduisant la consommation énergétique.

« Alors que la demande mondiale en matière de capacité et de flexibilité des PF continue de monter en flèche, NEC s’engage à aider ses clients à développer leurs réseaux sous-marins avec une grande efficacité spectrale, une consommation d’énergie réduite, et une connectivité sous-marine à grande échelle », a déclaré Yoshihisa Inada, directeur général adjoint et directeur du développement technologique sous-marin, Division des réseaux sous-marins, chez NEC. « Nous continuons d’évaluer plusieurs options techniques afin d’augmenter la capacité et de réduire le coût par bit, des réseaux. »

Le câble à 24 paires de fibres d’OCC peut être fabriqué en utilisant une large gamme de fibres optiques existantes, en fonction des besoins de chaque nouveau système de câble. Chaque fibre peut être identifiée visuellement en utilisant une combinaison éprouvée sur le terrain, de marquage circulaire et de coloration de fibre conventionnelle, introduite en 2013. Qui plus est, dans le câble OCC, la performance de transmission des fibres n’est absolument pas affectée, ni par le marquage de la fibre ni par les processus de câblage.

« Nous avons conclu que l’utilisation de nos fibres dans le câble à 24 paires d’OCC donne lieu à une atténuation câblée correspondant à la valeur nominale. Nous sommes convaincus que nos fibres à perte ultra faible peuvent contribuer à l’obtention d’une grande capacité, d’une haute efficacité spectrale, et d’une faible consommation énergétique dans les réseaux transocéaniques », a commenté pour sa part le Dr Masashi Onishi, directeur général de la Division des fibres et câbles optiques, chez Sumitomo Electric Industries Ltd.

« Pour prendre en charge une bande passante croissante, les systèmes sous-marins de nouvelle génération offriront une transmission à l’échelle des pétabits. Pour réaliser la performance requise, les processus de câblage doivent capturer l’atténuation optique favorisée et la grande zone efficace de nos fibres à perte ultra faible. Le processus de câblage d’OCC pour les paires à 24 fibres vient s’ajouter à notre fibre de haute qualité pour répondre à ce défi », a ajouté le Dr Bernhard Deutsch, vice-président et directeur général, Fibres et câbles optiques, chez Corning Incorporated.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210319005303/fr/

Contacts

Joseph Jasper
j-jasper(at)nec.com