Marchés français ouverture 3 h 43 min
  • Dow Jones

    29 883,79
    +59,87 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    12 349,37
    -5,74 (-0,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 819,42
    +18,44 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2123
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    26 682,16
    +149,58 (+0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    15 762,91
    +11,72 (+0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    375,10
    +10,18 (+2,79 %)
     
  • S&P 500

    3 669,01
    +6,56 (+0,18 %)
     

Ne vendez pas vos anciennes clés USB !

Fabrice Auclert, Journaliste
·2 min de lecture

Sur des plateformes en ligne, comme LeBonCoin, eBay, ou tout simplement sur des marchés ou en magasins, on trouve de tout, même des clés USB et des disques durs d’occasion. On peut profiter de prix très intéressants sur des supports de stockage où les données ont été évidemment supprimées. Sauf que c’est très dangereux puisque des chercheurs de l’université d’Abertay, en Écosse, sont parvenus à récupérer les données sur des clés USB achetées en ligne.

Déclarations fiscales, contrats, relevés bancaires, mots de passe, photos… Autant de données très sensibles qui ont été récupérées par ces chercheurs qui avaient décidé d’acheter 100 exemplaires de clés USB sur un célèbre site d'enchères en ligne : 98 d’entre elles semblaient vides mais, avec des logiciels accessibles au plus grand nombre, il leur a été très simple de récupérer des données.

Dans certains pays, la musique est vendue sur des clés USB sur lesquelles on peut aussi trouver d'anciennes données personnelles. © Reddit
Dans certains pays, la musique est vendue sur des clés USB sur lesquelles on peut aussi trouver d'anciennes données personnelles. © Reddit

Plus de 40 % des clés étaient mal effacées

Dans le détail, seuls 32 des lecteurs avaient été correctement effacés, soit un peu moins d'un tiers. Sur 26 clés, il a été possible de récupérer partiellement des données. Enfin, sur 42 clés, soit plus de 40 % des cas, les experts ont récupéré tous les fichiers et ils expliquent que c’est évidemment très dangereux puisque sans le savoir, les anciens propriétaires des clés donnent accès à leurs données très personnelles comme un compte bancaire, l'adresse postale, des photos dont les données Exif permettent de localiser les prises de vue…

La bonne nouvelle, c’est qu’aucune clé ne comportait de virus et c’est le signe que les utilisateurs sont bien protégés. En revanche, s’ils souhaitent vraiment vendre une clé USB, deux solutions : effacer les données avec un formatage effectué avec l'utilitaire diskpart intégré dans Windows ; effacer les données en profondeur avec plusieurs passes et utiliser un logiciel comme CCleaner. Un conseil valable pour n'importe...

> Lire la suite sur Futura