La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 331,72
    +38,70 (+0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

« On ne s’interdit rien »… Pourquoi le Puy du Fou se lance dans le cinéma et ne va pas s'arrêter

« On ne s’interdit rien »… Pourquoi le Puy du Fou se lance dans le cinéma et ne va pas s'arrêter

DIVERSIFICATION - Alors qu’un premier long métrage sort ce mercredi en salles, d’autres projets de fiction sont prévus par la nouvelle société de production Puy du Fou Films, filiale du parc à thème vendéen

« C’est un moment émouvant. L’aboutissement d’un long parcours », confie Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou. Sorti au cinéma ce mercredi dans près de 300 villes en France, Vaincre ou mourir, long métrage réalisé par Vincent Mottez, a la particularité d’être le premier film produit par le parc à thème vendéen. Cette fiction spectaculaire, avec de nombreuses scènes de combat, raconte l’épisode des Guerres de Vendée [qui ont opposé royalistes et républicains entre 1793 et 1800] et, notamment, « l’incroyable épopée », dixit la production, du général Charette, interprété par Hugo Becker. Un sujet déjà abordé au sein du Puy du Fou à travers son spectacle à succès Le Dernier panache.

Ce projet cinématographique, surprenant pour une machine touristique étant déjà fort occupée à gérer 2.200 employés et plus de 2 millions de visiteurs par an, étonne encore plus quand on sait que ce ne sera pas son dernier. Loin de là. La société de production Puy du Fou Films, filiale du parc, a en effet été créée en 2021 avec le but de lancer d’autres créations audiovisuelles.

« L’idée c’est que le Puy du Fou puisse lui-même apporter ses propres contenus à l’écran, justifie Nicolas de Villiers. Nou(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Cholet : Une pétition contre le vol nocturne de l’avion du Puy du Fou
Pour ses 45 ans, le Puy du Fou métamorphose sa célèbre arène de gladiateurs
L’étonnante histoire des dernières statues du roi Louis XVI