La bourse ferme dans 5 h 48 min
  • CAC 40

    4 884,94
    -24,70 (-0,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 152,58
    -46,28 (-1,45 %)
     
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1823
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 903,90
    -1,30 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    11 075,17
    +37,71 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    262,52
    +1,07 (+0,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,00
    -0,85 (-2,13 %)
     
  • DAX

    12 385,30
    -260,45 (-2,06 %)
     
  • FTSE 100

    5 844,46
    -15,82 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,34
    -22,25 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3067
    +0,0029 (+0,22 %)
     

"Je ne parle pas comme ça à la maison": enquête sur ces bourgeois qui disent "wallah"

·1 min de lecture

« Quand je vous en parle, là, j’ai encore les nerfs. » Karim, 24 ans, s’agace, s’emporte, puis en rit immédiatement. « C’est con, ce n’est pas grand-choseMais quand même ! » Il y a deux ans, après plusieurs réorientations scolaires hasardeuses, le jeune homme atterrit en première année de droit à l’université de Grenoble. Il y découvre une matière qui le passionnera et qui est encore la sienne aujourd’hui. Dans les amphis, cet homme originaire de la cité Mistral, à quelques kilomètres de son nouvel établissement, y trouve une faune bien particulière. « Très peu mixte », sûre d’elle, voire « provocante ». « Je ne connais pas le pedigree de chacun de mes camarades mais ça sent fort les enfants de notables quand même, se marre-t-il. Les sacs Longchamps, les Stan Smith toutes propres, le petit foulard au poignet, ça ne trompe pas. »

"wallah" intempestifs

À ces marqueurs qui, selon lui, séparent les gens « bien nés » des autres, se mêle l’utilisation d’un langage qui l’a « surpris », explique-t-il. « Parmi eux, deux ou trois ont rapidement fait les malins à jurer sur le Coran ou à lancer des "wallah" intempestifs [littéralement “par Allah”] juste pour faire les malins, rapporte-t-il. Alors que les mecs s’appellent Florian ou Julien ! » Une « provocation », éructe-t-il : « Ça les amusait de singer les rebeus de banlieue, de jouer les mecs déter’

Lire la suite