Publicité
La bourse ferme dans 5 h 3 min
  • CAC 40

    8 112,09
    -83,87 (-1,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 036,27
    -38,07 (-0,75 %)
     
  • Dow Jones

    39 806,77
    -196,82 (-0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0873
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    2 420,60
    -17,90 (-0,73 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 367,28
    +3 459,19 (+5,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 530,50
    +41,96 (+2,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,73
    -1,07 (-1,34 %)
     
  • DAX

    18 673,21
    -95,75 (-0,51 %)
     
  • FTSE 100

    8 388,42
    -35,78 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    16 794,88
    +108,91 (+0,65 %)
     
  • S&P 500

    5 308,13
    +4,86 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,2721
    +0,0014 (+0,11 %)
     

"Ils ne m’ont pas prise au sérieux" : Faustine Bollaert dévoile les coulisses de son départ de M6 (VIDEO)

Capture écran Youtube

Cette semaine Faustine Bollaert était invitée à l’antenne de Sud Radio, à l’occasion de la rentrée de Ça commence aujourd’hui. L’animatrice en a profité pour évoquer sa nouvelle émission Prodiges Pop, une déclinaison du concours Prodiges qui mettait à l’honneur des jeunes talents de l’univers du classique, à découvrir le 16 septembre sur France 2. Interrogée par le journaliste Gilles Ganzmann, Faustine Bollaert est également revenue sur son départ de M6 en 2017, pour France Télévisions. "J’avais fait 100% Mag, Accès privé et le Meilleur Pâtissier pendant 6 ans… Je n’avais pas énormément de contact avec Nicolas de Tavernost (Président du directoire de M6 ndlr) à l’époque, on ne se connaissait pas bien donc j’avais surtout prévenu Thomas Valentin (vice-président du directoire du groupe M6 ndlr) avant" explique l’animatrice de France 2.

À lire également

"Je suis meurtrie par la violence de ce que j’entends" : Faustine Bollaert se confie sur la gestion de ses émotions dans Ça commence aujourd'hui (VIDÉO)

"J’avais quand même une place en or, je faisais 25 prime-time par an, c’était très confortable, le Meilleur pâtissier cartonnait… et je pense qu’ils ne m’ont pas prise au sérieux. Comment on pouvait quitter [ ce poste ] ?" révèle Faustine qui estime que les dirigeants de M6 ne l’ont pas cru "au début" et ont pensé qu’elle voulait faire monter les enchères "je leur ai dit ‘je m’en vais, peut-être qu’on peut se parler dans la semaine à venir, s’il y a d’autres choses qu’on pourrait faire parce que cette proposition [ de France Télévisons ] me parle énormément" précise-t-elle.

PUBLICITÉ

À lire également

"Nous sommes de plus en plus copiés" : Faustine B...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi