Marchés français ouverture 4 h 15 min
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    29 611,80
    +253,98 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,2158
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 665,85
    +55,20 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    48 382,57
    -167,14 (-0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 547,85
    +112,07 (+7,81 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     

Ne jetez pas votre ancien Galaxy, Samsung vous le transforme en objet connecté

Louis Neveu, Journaliste
·1 min de lecture

Transformer votre vieux mobile Samsung en babyphone, ou en capteur de luminosité, voici l’idée proposée par le programme Galaxy Upcycling at Home que vient de lancer Samsung. Pour le moment cantonné à la version bêta et uniquement aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Corée, ce programme avait été annoncé lors de la dernière édition du CES (Consumer Electronics Show). En réalité, tout repose sur une application baptisée SmartThings conçue pour la domotique. Avec elle, le mobile est alors transformé en un module SmartThings et s’interconnecte avec les éventuels autres accessoires connectés du constructeur à la maison.

Le mobile dispose alors de fonctionnalités liées à la surveillance avec la détection des sons via son micro, par exemple. Sa caméra peut également être utilisée en tant que capteur de luminosité pour allumer automatiquement l’éclairage connecté, ou bien le téléviseur. L’application est conçue pour augmenter l’autonomie du mobile au maximum.

Transformer un smartphone en capteur

Au niveau de la compatibilité, les mobiles pris en charge ne sont pas très anciens, puisque ce n’est qu’à partir des Galaxy S9, Note et Z que le programme est fonctionnel. Il s'agit de gammes de téléphones qui ont été commercialisées en 2018. Dans l’avenir, le constructeur devrait étendre la compatibilité à des mobiles plus anciens.

Le « recyclage » des anciens smartphones de la marque n’est pas une nouveauté chez Samsung. Depuis 2015, le Coréen donne une seconde vie aux vieilles gammes Galaxy en s’en servant d’appareil de diagnostic pour certaines affections oculaires en Inde, au Maroc, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ou encore au Vietnam. Il collecte également les vieux mobiles pour en extraire les matériaux précieux.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura