La bourse ferme dans 1 h 34 min
  • CAC 40

    6 678,55
    -9,24 (-0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 934,31
    -4,88 (-0,12 %)
     
  • Dow Jones

    33 540,77
    -55,57 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0521
    +0,0052 (+0,49 %)
     
  • Gold future

    1 799,30
    +16,90 (+0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    16 005,38
    -277,51 (-1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    395,48
    -6,55 (-1,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,96
    +0,71 (+0,96 %)
     
  • DAX

    14 307,08
    -36,11 (-0,25 %)
     
  • FTSE 100

    7 533,59
    +12,20 (+0,16 %)
     
  • Nasdaq

    10 946,12
    -68,77 (-0,62 %)
     
  • S&P 500

    3 931,23
    -10,03 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 686,40
    -199,47 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    18 814,82
    -626,36 (-3,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2211
    +0,0078 (+0,64 %)
     

Je ne suis pas gênée d’être gênante

Internet est entré dans l’air du « cringe » ; nous sommes de plus en plus nombreux et nombreuses à accepter d’être gênants en ligne, voire d’en faire une force. Lucie Ronfaut en parle cette semaine dans sa newsletter #Règle30, produite par Numerama.

Quand j’avais 18 ans, j’ai déménagé à Paris pour mes études. J’en rêvais depuis le lycée : quitter la ville où j’ai grandi, devenir une femme cool, mystérieuse et habitant dans un placard à balais au loyer presqu’aussi élevé que celui de la maison de mes parents. De cette période de grands changements, je garde surtout en tête un souvenir ridicule. Quelques jours après mon déménagement, je me suis baladée dans Paris, vêtue d’une tenue choisie avec soin. J’avais même négocié auprès de ma mère qu’elle me cède sa vieille paire de santiags. Hélas, à peine sortie du métro, je me suis viandée sur le quai humide, le collant filé et l’une de mes chaussures valdinguant lamentablement loin de mon pied.

La newsletter #Règle30 est envoyée tous les mercredis à 11h. 

Pour s’inscrire gratuitement pour la recevoir, c’est par ici.

J’ai 31 ans et je suis mortifiée de partager cette anecdote. Mais si j’avais 18 ans aujourd’hui, j’aurais sans doute raconté ma mésaventure sur TikTok. Sur l’application (et plus généralement sur les réseaux sociaux) les contenus gênants sont populaires. On en retrouve beaucoup sous le hashtag #ick (1,4 milliard de vues,

[Lire la suite]