La bourse ferme dans 4 h 29 min
  • CAC 40

    5 822,22
    +29,43 (+0,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 722,43
    +15,81 (+0,43 %)
     
  • Dow Jones

    31 535,51
    +603,14 (+1,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,2032
    -0,0028 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    1 727,70
    +4,70 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    40 710,01
    +836,61 (+2,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    985,55
    -1,10 (-0,11 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,68
    +0,04 (+0,07 %)
     
  • DAX

    14 088,51
    +75,69 (+0,54 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,38
    +41,85 (+0,64 %)
     
  • Nasdaq

    13 588,83
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 901,82
    +90,67 (+2,38 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,3923
    +0,0003 (+0,02 %)
     

"Je ne fais pas une émission de télé-réalité !" : le coup de gueule de Gérald Darmanin

·1 min de lecture

Le "Beauvau de la sécurité", réclamé par Emmanuel Macron en décembre dernier en pleine polémique sur les violences policières, a débuté ce lundi 25 janvier. L’objectif, “améliorer les conditions d’exercice” des forces de l’ordre et “consolider” leurs liens avec les Français, comme l’ont rappelé nos confrères de 20 Minutes, ce même jour. À l’occasion de cette journée inaugurale, Gérald Darmanin a accordé un entretien au Parisien. Le ministre de l’Intérieur en a profité pour balayer d’un revers de main les rumeurs à propos d'interventions de certaines personnalités extérieures qui pourraient participer au “grand débat”, d'une durée de quatre mois. Le nom d’Omar Sy, héros de la série à succès Lupin, a en effet été évoqué pour intervenir au “Beauvau de la sécurité”. Une information que Gérald Darmanin a démentie, exaspéré par “la capacité à fantasmer sur quelque chose qu'on (NDLR : le gouvernement) n’a pas annoncé”. L’ancien maire (UMP) de Tourcoing a assuré que l'acteur n’avait “pas été invité”. Néanmoins, “il pourra bien sûr y contribuer”. Dans la foulée, le compagnon de Rose-Marie Devillers - avec qui il serait apaisé - en a profité pour rappeler que “l’idée n’est pas de faire un casting spectacle” et qu’il ne fait “pas une émission de télé-réalité”. De “grands syndicalistes”, cependant, seront conviés afin de “témoigner de leur relation avec les policiers”. Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, et Laurent Berger, secrétaire général de la Cfdt, devraient être invités, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ce "sale coup" d'Emmanuel Macron envers Barbara Pompili
"Un confinement sévère plutôt que mou" : le Pr. Eric Caumes catégorique
Le mystère Charlene de Monaco : une princesse qui cultive sa différence
VIDÉO - Les avocats de Gérard Louvin dénoncent un "chantage aux 700 000 euros"
VIDÉO - "Patrick Cohen est pervers là" : la pirouette d'Axel Kahn à propos de Didier Raoult