La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 923,97
    -134,55 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    14 714,66
    +54,08 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1816
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 260,54
    +1 008,67 (+3,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    921,23
    -8,70 (-0,94 %)
     
  • S&P 500

    4 394,15
    -7,31 (-0,17 %)
     

"Ne sous-estimons pas les atouts des fintechs chinoises"

·1 min de lecture

La Chine est un véritable cas d’école des bouleversements que la technologie peut engendrer dans le paysage financier. Pendant vingt ans, les fintechs ont contribué à la mutation de la société chinoise. D’un pays où les cartes de paiement n’étaient acceptées pratiquement nulle part, elles ont fait un espace où la quasi-totalité des transactions quotidiennes peuvent désormais être réalisées à partir d’un simple téléphone mobile.

Les fintechs chinoises pénètrent les moindres recoins de la vie de leurs clients et acquièrent, grâce à l’immense quantité de données collectées, une finesse de compréhension inégalable sur leurs habitudes de consommation et d’épargne. Ce modèle économique fondé sur la data leur permet de prendre des décisions éclairées en un temps record, de minimiser les risques inhérents aux services qu’elles fournissent, de cibler leurs offres via des produits personnalisés et de fidéliser leur clientèle.

Leur accès à de vastes ensembles de données constitue un avantage que leurs compétitrices étrangères auront du mal à contrer, d’autant qu’il leur permet d’affiner leurs algorithmes prédictifs. Mais ce modèle national pourra-t-il servir de fondement à leur développement en Europe? Ces derniers mois, la fintech chinoise a beaucoup fait parler d’elle, notamment du fait des mesures de répression prises par l’Etat contre Ant Group. Malgré cette reprise en main réglementaire, sous-estimer les forces réelles de ses acteurs serait imprudent. Car, bien qu’elles en soient encore (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nombreuses acquisitions pour Orpea, le géant des maisons de retraite
Le gouvernement ne veut pas donner de coup de pouce au rachat de M6 par TF1
Veolia/Suez : à quoi vont ressembler les deux géants d'ici fin 2021 ?
LinkedIn : un pirate met en vente les données de millions d'utilisateurs
Industrie : la facture (très) salée pour l’économie allemande des goulots d’étranglement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles