Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 176,04
    +106,93 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0827
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    2 048,00
    +17,30 (+0,85 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 143,96
    -535,38 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,46
    -2,15 (-2,74 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    16 050,13
    +8,51 (+0,05 %)
     
  • S&P 500

    5 097,47
    +10,44 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2679
    +0,0021 (+0,16 %)
     

NBA: ravi de l'arrivée de Wembanyama aux Spurs, Tony Parker en a déjà parlé avec Popovich

NBA: ravi de l'arrivée de Wembanyama aux Spurs, Tony Parker en a déjà parlé avec Popovich

"Je suis trop content pour l'histoire, pour Victor, pour la ville, pour les Spurs". Tony Parker a reçu un joli cadeau d’anniversaire ce mercredi avec la loterie de la draft NBA qui a offert à San Antonio le ‘first pick’, à savoir vraisemblablement Victor Wembanyama.

"Je pense que c'est un bon club pour lui, estime TP au micro de France 3. Il va vraiment progresser là-bas. À San Antonio, il sera dans un très, très bon environnement, avec Pop [Gregg Popovich, l'entraîneur]. Je sais qu'il ne pourra qu'exploser avec les Spurs. Il y a une culture de la gagne là-bas, qui sera géniale pour lui."

"On a vu que cette pression ne le gêne pas"

Le patron de l’ASVEL explique aussi avoir échangé avec l’entraîneur des Spurs. "Je l'ai eu ce matin au téléphone: il était content, confie-t-il. Il m'a posé pas mal de questions sur Victor. Je suis content pour Pop', pour sa fin de carrière. C'est l'un des meilleurs coachs de l'histoire de la NBA, un Hall of famer. Il ne va que progresser avec lui."

Parker poursuit en évoquant l’immense pression qui pourrait se reposer sur les épaules du joueur de 19 ans. "La pression, il l'a depuis 13-14 ans, explique-t-il. Il a une pression énorme, constante, puisqu'on le place comme le plus gros talent depuis LeBron James. Quand on l'a eu à l'ASVEL, on a vu que cette pression ne le gêne pas. Je pense même qu'il adore ça. Il joue bien avec celle-ci. Le fait de passer aux Spurs, de passer derrière Tim Duncan ou David Robinson, les grands qui ont réussi dans cette équipe, je ne pense pas que la pression va le gêner."

"J'ai l'impression que c'était son destin"

L’ancien meneur avait déjà témoigné sa joie au moment de la loterie de la draft, publiant une photo du joueur, alors vêtu du maillot des Spurs il y a quelques années, et exprimant sa fierté. "J'ai l'impression que c'était son destin. Il a tout pour réussir, poursuit-il. J'espère qu'il va rester en bonne santé. C'est le plus important pour lui. S'il le reste, il a le potentiel pour faire une carrière comme Tim Duncan. J'espère qu’il aura autant de succès que ma génération."

Article original publié sur RMC Sport