Publicité
Marchés français ouverture 2 h 55 min
  • Dow Jones

    40 211,72
    +210,82 (+0,53 %)
     
  • Nasdaq

    18 472,57
    +74,17 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    41 368,62
    +177,94 (+0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0896
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 769,26
    -246,68 (-1,37 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 450,84
    +1 841,85 (+3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 346,13
    +77,18 (+6,09 %)
     
  • S&P 500

    5 631,22
    +15,87 (+0,28 %)
     

Nawell Madani : plusieurs techniciens dénoncent les conditions de tournage de sa série

Agence / Bestimage

Originaire de Belgique, Nawell Madani s'est fait un nom dans le milieu humoristique francophone depuis quelques années. Révélée au sein du Jamel Comedy Club, aux côtés de nombreux autres humoristes, la comédienne a rencontré le succès sur scène grâce à ses différents spectacles. Après plusieurs apparitions sur le grand écran, Nawell Madani a incarné le rôle principal du film intitulé C'est tout pour moi en 2017, qui est largement inspiré de sa vie. Ayant également co-réalisé ce long-métrage, l'actrice est ensuite repassée derrière la caméra en 2023. L'humoriste a ainsi écrit, réalisé et produit la série Netflix baptisée Jusqu'ici tout va bien, dans laquelle elle joue également le premier rôle. Cependant, Nawell Madani se retrouve aujourd'hui dans la tourmente à cause de cette fiction. En effet, plusieurs techniciens ayant travaillé sur Jusqu'ici tout va bien ont dénoncé les conditions de tournage de cette série auprès de Mediapart, dimanche 3 septembre 2023.

Certains d'entre eux évoquent notamment le "pire tournage" de leur vie. "Ce tournage n’a été qu’une souffrance", a indiqué un membre de l'équipe. "J’allais bosser la boule au ventre tous les jours. Ce tournage nous a transformés. Il y a eu pour tous un moment où on ne s’est pas reconnu parce qu’on a été agressif ou désagréable à cause de cette tension permanente", a ajouté un technicien du son. Les différents témoignages recueillis par Mediapart relates des humiliations, mais aussi un climat de tension permanente, voire des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite