La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,40 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    30 874,89
    +1 151,57 (+3,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,07 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,12 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,87 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Des navires de la Turquie privent le Liban de 25% de son électricité

·1 min de lecture

Coup dur pour le Liban ! Deux navires-centrale stationnés au large du pays ont arrêté leur production, privant le pays en crise d'un quart de son approvisionnement en électricité, a indiqué l'entreprise turque Karpowership. "Nous regrettons profondément la fermeture" des centrales flottantes, situées au large des villes de Zouk Mosbeh et de Jiyeh --respectivement au nord et au sud de Beyrouth--, a précisé Karpowership. "Durant dix-huit mois, nous avons été excessivement flexibles avec l'Etat, continuant de fournir de l'électricité sans paiement ni échéancier de paiement parce que le pays traversait déjà une période difficile", a-t-elle poursuivi. "Toutefois, aucune entreprise ne peut fonctionner dans un environnement présentant de tels risques".

Une source au sein de l'entreprise a indiqué à l'AFP que les deux centrales n'étaient plus approvisionnées en carburant depuis 05H00 GMT vendredi. Selon elle, l'Etat libanais doit plus de 100 millions de dollars à Karpowership et a menacé de saisir les deux centrales flottantes. Un procureur libanais a interdit début mai aux deux navires de quitter les eaux territoriales du Liban en raison du versement présumé de commissions occultes. Cette accusation peut entraîner une pénalité pour l'entreprise de 25 millions de dollars, avait alors indiqué une source judiciaire libanaise, sous couvert d'anonymat. Karpowership a rejeté ces accusations, les estimant "sans fondement et manquant de crédibilité".

>> A lire aussi - Turquie : Erdogan menace (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le drone européen Eurodrone suspendu à l’Espagne
Le Titanic renaît de ses cendres en Chine
Coinbase a triplé son chiffre d'affaires au premier trimestre
Veolia-Suez : après des mois de bataille, l'accord devrait être scellé ce vendredi
Les marchés ne s'inquiètent pas encore trop des tensions au Proche-Orient