Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 436,82
    +278,56 (+0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,13
    +50,23 (+3,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Un navire de croisière "coincé" dans un fjord de l'est du Groenland

Les circonstances de l'incident n'ont pas été déterminées mais le bateau pourrait se désengager par lui-même lors d'une prochaine marée montante.

MAGNUS KRISTENSEN / Ritzau Scanpix / AFP

Un navire de croisière avec plus de 200 personnes à son bord est temporairement échoué dans l'est du Groenland, une région reculée et particulièrement préservée de l'immense territoire arctique, a annoncé ce mardi la défense danoise.

"L'Ocean Explorer s'est échoué lundi dans l'Alpefjord, au nord-est du Groenland, sans être en mesure de se dégager dans l'immédiat", a indiqué Camilla Schouw Broholm, du Commandement arctique, une unité de la marine danoise au Groenland.

"Il est simplement coincé", a-t-elle dit.

"L'incident n'a pas fait de blessés"

"Notre centre d'opération a établi un contact avec le bateau. Il y a 206 passagers et membres d'équipage à bord, l'incident n'a pas fait de blessés et le navire n'a pas de dommages", a ajouté Camilla Schouw Broholm.

PUBLICITÉ

Il existe peu de relevés hydrologiques de la zone où le bateau s'est échoué, rendant difficile l'évaluation des profondeurs marines.

Le Commandement arctique, dont le patrouilleur Knud Rasmussen devrait atteindre la zone vendredi, est également en contact avec d'autres navires de croisière à proximité ainsi que les gardes-côtes islandais, qui pourraient intervenir si l'Ocean Explorer demandait une aide immédiate.

L'entreprise australienne Aurora Expeditions qui opère la croisière n'était pas en mesure de donner des informations supplémentaires mardi en début d'après-midi.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Heïdi Sevestre, glaciologue : "Même la perte d’une petite partie du Groenland ou de l’Antarctique, ce serait des centaines de millions de personnes déplacées"