Marchés français ouverture 7 h 41 min

Navigo, UGC, SNCF... pouvez-vous suspendre vos abonnements ?

Confinés à domicile à cause de l’épidémie de coronavirus, les Français voient leurs habitudes de consommations chamboulées. Les déplacements sont limités au strict nécessaire et les sorties au cinéma ou au théâtre sont temporairement proscrites. Conséquences : ceux qui possèdent des abonnements de transports ou de loisirs peuvent être tentés de les résilier pour ne pas être prélevés pour rien le mois prochain.

Sans garantie de remboursement pour les périodes non utilisées, les abonnés inquiets pourront opter pour une solution moins radicale que la résiliation : la suspension temporaire de l’abonnement. Si la RATP et la SNCF prévoient déjà ce type de dispositif mais parfois de façon contraignante, les conditions seront probablement assouplies en raison des circonstances exceptionnelles du confinement. De leur côté, certaines entreprises ont fait le choix de la suspension automatique des abonnements jusqu’à nouvel ordre.

>> Lire aussi : Coronavirus : les frontières de l'Union européenne fermées pour 30 jours, notre carte de l'épidémie en temps réel​

Suspendre un abonnement Navigo

Pour les personnes confinées à domicile ou les salariés en télétravail, suspendre un titre de transport peut s’avérer judicieux pendant l’épidémie. La Régie autonome des transports parisiens (RATP) propose déjà dans les conditions générales du pass Navigo de suspendre temporairement l’abonnement, sans avoir à fournir de motif. Pour cela, il suffit de se rendre sur son espace personnel, depuis le site www.navigo.fr. Malheureusement, une fois la suspension demandée, l’abonné est censé se rendre en agence commerciale pour faire entériner ce changement.

En plein confinement, la démarche interroge. Alertée à ce sujet sur les réseaux sociaux, la RATP n'apporte aucune réponse et se contente de renvoyer à l’agence commerciale, joignable par téléphone. Contactée par Capital, la RATP déconseille de se rendre en agence et indique qu’un dispositif est à l’étude pour permettre la suspension rapide des abonnements

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les professionnels du bâtiment veulent arrêter les chantiers, l’Etat refuse
Les plages bientôt interdites d'accès ?
Les compagnies aériennes ont besoin d’un montant d’aides colossal, avertit l’Iata
Impôts, TVA… ces baisses de recettes fiscales qu’anticipe le gouvernement
Deux pionniers de Pixar reçoivent le prix informatique Turing