La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 834,42
    -145,63 (-0,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Naturopathes, sophrologues... 5.700 praticiens bannis de Doctolib

picture alliance / Getty Images

Grand ménage d'automne au sein de Doctolib. Deux mois après une polémique sur des naturopathes, le champion français des rendez-vous médicaux a décidé de "se recentrer exclusivement" sur les soignants "référencés par les autorités", poussant vers la sortie près de 6.000 "praticiens du bien-être". Trancher dans le vif pour crever l'abcès: accusé à la fin de l'été de servir de caution à des charlatans, voire à des dérives sectaires, Doctolib a opté pour un remède draconien. "Nous avons décidé de nous recentrer exclusivement sur les professionnels référencés par les autorités sanitaires", déclare à l'AFP son président, Stanislas Niox-Chateau. Par conséquent, "5.700 praticiens du bien-être ne pourront plus utiliser nos services" et ont été avertis de la résiliation de leurs contrats, avec un délai de "six mois pour trouver une autre solution", ajoute-t-il.

>> Achetez et vendez vos placements (Bourse, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique. Et en ce moment, avec le code promo CAPITAL 30J, profitez d’un mois d'essai gratuit.

Parmi ces clients éconduits, des naturopathes, des sophrologues ou encore des hypnothérapeutes, non inscrits dans les répertoires officiels (RPPS et Adeli). Un choix salué par le ministre de la Santé, François Braun, qui a estimé sur Twitter que "la décision de Doctolib [allait] dans le sens d'une plus grande clarté et lisibilité de l'information en santé des Français".

Le syndicat de médecins libéraux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Airbus : commande XXL en provenance de l'un de ses gros clients
Prix de l'énergie : voici les 3 nouvelles aides pour les entreprises annoncées par le gouvernement
Le chiffre d'affaires d'Aéroports de Paris (ADP) s'envole en 2022
STMicroelectronics fait mieux que prévu avec un résultat net de plus d'un milliard de dollars au troisième trimestre
Ce chef-d'œuvre de Rubens pourrait rapporter une fortune aux enchères