Marchés français ouverture 41 min
  • Dow Jones

    28 390,18
    +542,52 (+1,95 %)
     
  • Nasdaq

    11 890,93
    +300,15 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    24 325,23
    +219,95 (+0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,1833
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    25 685,09
    -10,83 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    13 259,73
    +10,06 (+0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    301,06
    +25,04 (+9,07 %)
     
  • S&P 500

    3 510,45
    +67,01 (+1,95 %)
     

Natixis voit ses profits s’effondrer, va sortir du gaz et du pétrole de schiste

·2 min de lecture

Natixis souffre de la crise du Covid-19. Au troisième trimestre, le résultat net part du groupe a été plus que divisé par 10, à 39 millions d'euros. Hors contribution de Coface et hors éléments exceptionnels, il a chuté de 61% à 148 millions d'euros. Le résultat brut d'exploitation ajusté a baissé de 27% à 446 millions d'euros. Le coût du risque a été multiplié par 3 à 210 millions d'euros, mais recule par rapport au deuxième trimestre, où il s'était élevé à 289 millions d'euros. S'agissant de ses activités de marché, les revenus FICT (taux, crédit, matières premières et trésorerie) ont atteint 216 millions d'euros, en baisse de 16,2%, " sous les effets combinés d'une plus faible contribution du Change et d'un fort effet de base pour le Crédit, tandis que le niveau d'activité sur les Taux reste relativement stable ".

Les revenus Equity (actions) sont redevenus quant à eux positifs à hauteur de 34 millions d'euros contre 94 millions d'euros, un an auparavant, et - 174 millions d'euros au deuxième trimestre. Natixis a annoncé l'arrêt des produits les plus complexes et les limites d'exposition sont revues à la baisse sur les produits à profil de risque faible et modéré. Ces produits seront essentiellement offerts aux réseaux du Groupe BPCE et aux clients stratégiques de Natixis. Les revenus du métier actions sont attendus à environ 300 millions d'euros par an avec une réduction de la base de coûts associée.

>> A lire aussi - Banques : les primes coronavirus font le grand écart !

Natixis a également annoncé un programme de transformation et d'efficacité opérationnelle permettant de dégager environ 350 millions d'euros d'économies de coûts pérennes à fin 2024 incluant notamment la transformation du métier actions de la Banque de grande clientèle. Il se traduira par environ 270 millions d'euros de coûts exceptionnels associés sur la période quatrième 2020-2023. Natixis a aussi annoncé la sortie complète de l'activité liée aux gaz et pétrole de schiste prévue pour 2022 avec (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une caisse de mandarines vendue une petite fortune au Japon
Le pactole qu’a empoché Jeff Bezos en vendant ses actions Amazon
Total, après le pétrole, l’éolien et le solaire vont monter en puissance : le conseil Bourse du jour
Avec Tesla, Neoen va construire en Australie une des batteries les plus puissantes au monde
Les banques “doivent se préparer au pire", selon la BCE, la crise du Covid-19 s’aggrave