La bourse ferme dans 7 h 43 min
  • CAC 40

    6 720,07
    +44,17 (+0,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 115,08
    -1,54 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1885
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    1 812,10
    -10,10 (-0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    32 463,04
    -1 487,20 (-4,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    936,78
    -24,12 (-2,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,34
    +0,08 (+0,11 %)
     
  • DAX

    15 560,61
    -8,12 (-0,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 101,14
    +19,42 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 139,30
    -96,50 (-0,37 %)
     
  • GBP/USD

    1,3914
    +0,0031 (+0,22 %)
     

Natixis, "coupable” d’information trompeuse, écope d’une amende salée

·1 min de lecture

Vents contraires pour Natixis. La filiale de BPCE a été condamnée par le tribunal correctionnel de Paris à une amende de 7,5 millions d'euros et à l'indemnisation d'un certain nombre d'actionnaires, ayant été reconnue coupable d'information trompeuse durant la crise des subprimes. Natixis a été reconnue "coupable des faits qui lui étaient reprochés", selon le jugement lu par l'un des trois magistrats en charge de ce dossier. Le montant de l'indemnisation des parties civiles s'élèvera à 3 euros par action détenue sur la période concernée par les faits, a précisé le tribunal. Le montant total pourrait ainsi avoisiner plus d’un million d’euros. Interrogés par l’AFP, les avocats de la banque, Bruno Quentin et Éric Dezeuze, ont regretté ce jugement et étudient désormais "l’opportunité de former une voie de recours", considérant toujours que la communication de l'établissement à l’époque des faits reprochés était "parfaitement adaptée".

Natixis était accusée d’avoir sous-estimé, dans un communiqué de novembre 2007, son exposition indirecte aux subprimes, un type de crédit hypothécaire distribué aux États-Unis. Dans ce communiqué sur ses résultats du troisième trimestre de l'année, la banque avait indiqué que les risques portés sur les subprimes étaient "limités". La crise coûtera finalement cher à la jeune banque, qui verra son cours s'effondrer, passant de 19,55 euros lors de son introduction en Bourse en 2006 à moins d'un euro par action en 2009. Dans son jugement aux accents particulièrement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Etats-Unis : plusieurs projets de lois pour réguler les Gafa approuvés par une commission parlementaire
Afrique du Sud : la perte colossale d’une plateforme de Bitcoins après la disparition de deux frères
Après une journée mouvementée, le Bitcoin retrouve des couleurs
Des dizaines de millions d’euros volatilisés en France dans une arnaque aux cryptomonnaies
Hydrogène : une usine McPhy ouvrira à Grenoble en 2022

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles