Marchés français ouverture 2 h 41 min
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 716,41
    +38,61 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0700
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    20 145,80
    -25,47 (-0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    27 888,63
    -450,44 (-1,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    661,11
    -9,89 (-1,47 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     

Nation et sentiments au sommet de Valeo et d'Orange

·2 min de lecture

EDITO - Alors que les deux PDG quittent leurs fonctions opérationnelles, Jacques Aschenbroich et Stéphane Richard n'ont jamais mis leur drapeau français dans leur poche.

Oui, les patrons ont une âme. En tous cas, à voir la vidéo que Jacques Aschenbroich a envoyée aux salariés de à la veille de ce 26 janvier, date où il abandonne ses fonctions de patron opérationnel de l’équipementier, le PDG apparaît dans son bureau, la voix légèrement prise, ne cachant pas "ce sentiment un peu ambigu, de tristesse, de mélancolie et de fierté". De son côté, avait fendu l’armure le 18 janvier, pleurant en visionnant le montage que les salariés d’Orange avaient préparé pour son message d’adieu. "C’est difficile de partir tout court", a livré le patron de l’opérateur, dont le conseil du 28 janvier doit acter le retrait, même s’il jouera les prolongations jusqu’au 1er avril, le temps de lui trouver un successeur comme président.

Lire aussi

Le hasard fait que les deux dirigeants abandonnent leurs fonctions opérationnelles à quelques jours d’intervalle un peu plus de douze ans après leur arrivée. Certes, les conditions de leur départ, et leurs bilans, ne sont pas identiques. est contraint de quitter son poste par son actionnaire public après sa condamnation dans l’affaire Tapie quand Jacques Aschenbroich a tranquillement préparé sa succession avec son conseil, qui l’a nommé président ce 26 janvier. Et le cours de bourse d’Orange a été divisé par deux depuis 2009 quand celui de Valeo a été multiplié par quatre.

Des dirigeants mais aussi des citoyens

Il reste que l’un et l’autre ont transformé deux corps sociaux, en plein désarroi à leur nomination, et les laissent bien armés pour affronter les tempêtes à venir – concurrence des GAFA à tendance monopolistique dans la tech et . Chacun a connu aussi son lot de frustrations: Richard n’est pas parvenu par exemple à réaliser la grande consolidation du secteur à laquelle il aspirait ; et Aschenbroich n’a pu communiquer aux marchés financiers ses certitudes sur la capacité de Valeo à anticiper les révolutions de la mobilité.

Mais il est une particularité que tous deux partagent, et qu’il est bon de rappeler à[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles