La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 560,53
    +628,16 (+2,03 %)
     
  • Nasdaq

    13 574,89
    +382,54 (+2,90 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2050
    -0,0038 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • BTC-EUR

    40 009,14
    +3 404,83 (+9,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    965,18
    +36,95 (+3,98 %)
     
  • S&P 500

    3 903,66
    +92,51 (+2,43 %)
     

La Nasa va allumer les moteurs du plus puissant lanceur du monde samedi 16 janvier !

Rémy Decourt, Journaliste
·2 min de lecture

La Nasa, qui a pour objectif d’envoyer deux Américains, un homme et une femme, sur la Lune d’ici 2024, se prépare à un essai majeur de l’étage principal du lanceur SLS (Space Launch System) qui amènera les astronautes sur la Lune. Ce lanceur, dont le vol inaugural est prévu dans le courant de l’année 2021 (Artemis-1), est construit par Boeing pour la Nasa.

À regarder en direct sur Nasa TV, samedi 16 décembre à partir de 22 h 20, heure de Paris. © Nasa

L’étage se trouve au Centre spatial Stennis dans le Mississippi depuis le mois de janvier où la Nasa et Boeing le préparent au fameux « Green Run ». Ce Green Run est un essai très important qui consiste au test complet de l’étage et tous ses systèmes intégrés avec l’allumage des quatre moteurs principaux durant presque neuf minutes, de façon à simuler un décollage après un compte à rebours et un remplissage des réservoirs. Les moteurs en question sont des RS 25 qui ont déjà volé en tant que moteurs principaux de la navette spatiale.

L'étage principal du SLS, avec ses quatre moteurs RS 25. © Nasa, Eric Bordelon
L'étage principal du SLS, avec ses quatre moteurs RS 25. © Nasa, Eric Bordelon

Échec interdit sous peine de reporter le retour de l’Homme sur la Lune

Haut de 60 mètres, cet étage contient les réservoirs d'hydrogène et d'oxygène liquides ainsi que l'avionique et les ordinateurs de vol du lanceur. L’importance de cet essai s’explique par le fait que tester les propulseurs seuls ne suffit pas. Il faut être certain que tous les éléments (moteur, réservoir, système fluidique, structure...) fonctionnent correctement ensemble et que le tout résiste à la poussée et aux vibrations. Il faut également vérifier les performances (poussée, Isp) avec l'ensemble du système. Donc, après avoir testé tous les éléments un à un, Boeing et la Nasa réaliseront ce test grandeur nature, avec tous les systèmes et sous-systèmes, de façon à valider la conception de l’étage.

L'étage principal du SLS installé sur un banc de test du Centre Spatial Stennis de la Nasa en vue d'un essai "Green Run". © Nasa
L'étage principal du SLS installé sur un banc de test du Centre Spatial Stennis de la Nasa en vue d'un essai "Green Run". © Nasa

SLS en vol....

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura